Raconteur Verne Bi-Compax – Test et avis

Quand on cherche une montre habillée, on pense (souvent) dans un premier temps à un grand classique. Une montre épurée, simple, chic, aux touches polies et à la finesse parfois record. 

On peut penser par exemple à la D1 Milano Ultrathin, la Lip Himalaya Grande Réserve, ou encore à la William L. 1985 Tourbillon. Ces trois montres affichent un look très habillé, simple, qui parait pensé pour être associé à un costume.

Mais, quand on veut sortir un peu de sentiers battus, un joli chrono vintage est aussi un excellent choix. C’est pour cela que dans ce test, vous découvrez la marque Raconteur, et son modèle Verne Bi-Compax. 

C’est donc une montre plutôt sportive sur le papier, mais qui, dans cette version, arbore un aspect très habillé et distingué. 

Le tout alimenté par un mouvement mécanique à remontage manuel, et vendue à 540€.

 

En bref : Raconteur Verne Bi-Compax
Boitier (diamètre) 40mm
Boitier (épaisseur) 13mm
Boitier (matière) Acier 316L
Mouvement Seagull ST1901
Verre Saphir bombé anti-reflets
Etanchéité 5ATM
Bracelet Cuir suédine, cuir noir
Entrecorne 20mm
Cadran Noir
Luminescence
Complication(s) Chrono, petite seconde
Prix 540€

La marque

Raconteur Watch Co. est né en 2018 suite à un financement Kickstarter réussi. Cette marque d’origine suédoise puise son inspiration dans les années 20. Le créateur de la marque, Simon Heins, dit être particulièrement amoureux de cette période, et y a puisé son inspiration pour créer ses montres.

“Raconteur” vient du français. Un raconteur est un comteur d’histoires, tout simplement. Une consonance plutôt poétique pour une marque jeune, et qui a frappé fort en 2019 en lançant 3 nouveaux modèles, dont cette Verne.

Vous pouvez retrouver tous les modèles sur le site de la marque. N’hésitez pas à utiliser le code “trotteuse10” qui vous donnera 10% de réduction sur votre commande 🙂

 

La montre

La gamme Verne Bi-Compax est sortie en 2019. Elle affiche des caractéristiques très intéressantes, et assez peu communes.

En effet, cette Verne est alimentée par un mécanisme mécanique à remontage manuel, disposant d’un chrono. C’est assez peu fréquent pour être apprécié ! Et elle offre deux compteurs sur le cadran pour l’utilisation du chrono, d’où l’appellation Bi-Compax.

Cette dénomination est assez connue dans le monde de l’horlogerie, tout comme le tri-compax, qui affiche 3 compteurs.

Elle est déclinée en 3 coloris, argent / cadran blanc, argent / cadran noir, et or rose / cadran noir. J’ai opté pour cette dernière version. Pour être tout à fait transparent avec vous, j’ai assez peu de montres qui appliquent ce jeu de couleurs. Simplement parce que ce n’est pas le plus facile à porter au quotidien. Mais ici, avec la Raconteur, j’étais très intrigué et un peu de changement ne fait pas de mal 🙂

Elle est vendue à 540€, un prix qui la positionne plutôt dans la moyenne basse, surtout pour un chrono mécanique.

 

Le boitier

En terme de dimensions, ce boitier est (d’après moi) idéal. Avec ses 40mm de diamètre, elle se place très bien sur tous les poignets. Son style plutôt épuré la rend relativement compacte visuellement. 

Elle mesure 13mm d’épaisseur, ce qui est plutôt conséquent, mais ce n’est pas un défaut au poignet.

L’entrecorne est de 20mm, ce qui permettra de changer de bracelet facilement si vous le souhaitez. 
Le petit détail sympa avec ce boitier, est la forme des cornes d’attaches. Celles-ci sont courbées et très arrondies, comme sur certaines montres anciennes.

Ce boitier est en acier inoxydable 316L, le verre est en saphir et le dos de la montre est joliment décoré d’une gravure qui rappelle Jules Verne.

La couronne est décorée du logo de la marque. Elle s’utilise facilement, ce qui est important pour une montre à remontage manuel. 

Le revêtement est entièrement poli, ce qui confère à la montre un aspect plutôt clinquant. Toutefois, puisque la partie visible du boitier est très limitée sur la face avant, ce n’est pas une montre bling-bling.

Les boutons du chrono s’utilisent très facilement, et leurs ajustements sont parfaits.

En somme, ce boitier est très bien. Vintage visuellement mais pas techniquement, compact mais pas petit, et très bien fini.

 

Le cadran

La Verne cultive une image plutôt vintage (néo-rétro comme le dit Raconteur) et même au niveau de son cadran.

Celui-ci est chargé de pas mal de détails comme le compteur du chrono à 3h et la trotteuse à 9h. 

On trouve un chemin de fer très discret sur tout le contour, ainsi que les indexes horaires à chaque heure. Seul les 12h et 6h disposent d’un index en chiffre arabe. 

Le fond du cadran est soleillé, et propose ainsi de superbes reflets suivant la lumière qui le traverse. La couleur est noire, mais avec une forte lumière, on trouve des reflets cuivrés du plus bel effet.

Le logo à 12h ainsi que le nom de la montre à 6h sont imprimées en blanc. Leur finition est très propre.

La lisibilité du cadran est excellente, quelle que soit la lumière. Sauf en milieu sombre, puisqu’aucune luminescence n’est prévue. Pour moi, ce n’est pas un souci.

Les aiguilles sont fines et ont une forme de feuille. Elles sont suffisamment différentes pour être distinguées instantanément.

Pour résumer, ce cadran est très satisfaisant. Les finitions sont sans défaut, le design est agréable sans trop en faire, et les couleurs de très bon goût !

 

Le bracelet

Cette montre est livrée avec un bracelet, mais dans le cadre de mon test, la marque m’en a offert un second.

J’ai opté pour un bracelet en cuir suédine marron foncé, une sorte de cuir retourné très doux et proposant une texture légère. Le rendu est ainsi très vintage, et se patinera avec le temps. 

Le second est en cuir noir perforé, et ses finitions sont parfaites. On dirait un bracelet haut de gamme, comme ceux que l’on peut trouver chez Worn&Wound par exemple.

La marque offre plusieurs coloris, qui sont tous de très bon goût… Autrement dit : bon courage pour choisir 😀

La largeur de 20mm le rend ainsi facile à remplacer, puisque c’est la taille la plus commune. Les bracelets Raconteur sont munis de pompes d’attache rapide, pour faciliter et accélérer le changement.

 

Le mécanisme

Raconteur a fait le choix d’un mécanisme à remontage manuel de chez Seagull, le calibre ST1901.

C’est un calibre disposant d’un chrono alimenté par une roue à colonne. Sa fréquence est de 21600 bpm, et il est très bien réputé. 

Il est décoré de 22 rubis, et de vis bleuies. Remonté à fond, il offre 45 heures de réserve de marche.

Le calibre ST19 est un dérivé du Venus 175, un mouvement historique suisse né dans les années 40. C’est le même mouvement qui alimente la Seagull 1963.

 

Le packaging

Cette Verne Bi-Compax est livrée dans une superbe boite en bois, très agréable à découvrir.

La montre y est logée dans une mousse épaisse, et elle est ainsi très bien maintenue. On trouve avec la montre les papiers “classiques”, comme le certificat d’authenticité, la garantie, une notice, et un chiffon.

L’accueil réservé à l’acheteur est plus qu’agréable, et correspond parfaitement à l’image vintage de la montre.

Comme je dis toujours, j’aurais aimé un packaging qui puisse être réutilisé. Ici, bien que la boite soit superbe, une fois qu’on en aura sorti la montre, elle ne servira qu’à occuper de la place dans un tiroir…

 

Conclusion

J’avais découvert la marque sur Instagram à leur naissance, et j’avais failli participer à la précommande.

Raconteur a su séduire un public apparemment assez large, puisque j’ai déjà croisé cette montre sur les réseaux sociaux de certains particuliers.

Il faut dire que cette Verne est une réussite. Elle est belle, les finitions sont excellentes, et son style néo-rétro est un régal.

C’est une montre facile à porter, peut-être même encore plus dans les autres coloris. Elle est pensée pour pouvoir être portée sur tous les poignets, fins comme épais.

Pour être tout à fait honnête, je pense que c’est une montre que je ne porterais pas tous les jours. Par contre, dès que j’aurais une montre habillée et vintage à sortir, ce sera forcément celle-ci. Je la conseille les yeux fermés !

Ce que j’aime le plus, c’est qu’elle n’en fait pas trop : pas trop minimaliste, pas trop vintage, pas trop chère, et pas trop “déjà vue”.

N’oubliez pas, si vous souhaitez l’acheter, utilisez le code “trotteuse10” pour avoir 10% de réduction 😉

 

Acheter la Raconteur Verne Bi-Compax ici (540€)

Les plus
  • Style vintage (néo-rétro) très réussi
  • Bracelets de qualité
  • Finitions (boitier, cadran et bracelet)
  • Confortable
  • Lisible
  • Packaging accueillant

 

Les moins
  • Un packaging plus utile aurait été un vrai plus
  • L’étanchéité peut être un peu juste pour certains

 


Galerie photo :

Total
3
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Article

Lip Himalaya Grande Réserve - Test et avis

Next Article

Avi-8 XV741 "Not Limited Edition" - Test et avis

Related Posts