CODE41 DAY41 – Test et avis

Vous l’aviez remarqué et elle avait été couverte d’éloge : j’ai déjà parlé de CODE41 avec la X41 (et la Anomaly01). La X41 est une montre haut de gamme, avec un mécanisme automatique de haute qualité et qui se place dans une gamme de prix que nous ne présentons pas (ou peu) sur La Petite Trotteuse (5500€).

J’avais été très séduit lors de ce test, mais le prix me laissait tout de même un peu rêveur, puisque tout le monde n’a pas les moyens de s’offrir un aussi beau cadeau.

Quoi de mieux pour satisfaire les amoureux de belles montres comme la X41 que de proposer un modèle, aux apparences équivalentes mais à prix bien inférieur ?

Je vous propose de découvrir la DAY41, une montre résolument surprenante, vendue à 1290€ (dans la configuration présentée ci-dessous).

 

En bref : CODE41 DAY41
Boitier (diamètre) 37mm
Boitier (épaisseur) 10,5mm
Boitier (matière) Acier 316L
Mouvement STP6-15
Verre Saphir plat
Etanchéité 10ATM
Bracelet Cuir véritable gris
Entrecorne 21mm
Cadran Noir
Luminescence Aiguilles et indexes
Complication(s)

La marque

CODE41 est une marque suisse née en 2016, et dont l’idée est de bouleverser la façon “classique” de concevoir une montre.

Ici, la marque mise sur une transparence totale des prix, notamment avec leur label TTO (Total Transparency on Origin) et avec une communication affûtée, parfois provocante et audacieuse.

Chaque modèle CODE41 est financé par une campagne de pré-commande, ou de financement participatif. C’est un très bon moyen pour “sonder” le public, établir quelles sont leurs attentes et leurs goûts, tout en gagnant de l’argent. 

De plus, vu le nombre de collection aujourd’hui produites par la marque, vous pouvez être serein sur cet aspect “précommande”.

Les montres CODE41 sont parfois critiquées, certaines personnes pensent qu’il se cache derrière un talent de “grand marketing” et non pas une capacité à faire de “bonnes montres”. Pour en avoir eu 3 entre les mains, je peux vous assurer que les modèles sont de très grande qualité. 

Cette DAY41 est désormais ma favorite.

 

La montre

Après une Anomaly 01 puis 02, CODE41 a eu pour idée de proposer une montre plus compacte, disponible en 37mm et en 40mm, avec différents choix de couleurs, et un mécanisme apparent (squelette). 

La DAY41 a déjà été lancée en Février 2019 et s’est soldée par un succès impressionnant, avec quasiment 2000 montres vendues, et quelques 2 millions d’euros de chiffre. 

Suite à ce succès, beaucoup ont été les passionnés à quémander une seconde édition, qui est sortie depuis peu, le 26 Novembre 2020.

Ce qui est assez drôle et en même temps très bien vu avec cette DAY41, c’est qu’elle provient de l’idée de créer une montre pour femme. Après les modèles à succès qui ont participé à la création de la marque, la communauté féminine a revendiqué son droit d’avoir une montre taillée pour un poignet plus fin.

Et c’est chose faite. Sauf que CODE41 dit “En voulant créer une belle montre pour femme nous avons finalement créé une belle montre tout court, sans genre”. Je trouve ça génial. Finalement, cette montre devait être plus compacte et plus délicate, mais pourquoi la réserver à la gente féminine uniquement ?

Cette DAY41 est vendue entre 1190€ et 1540€, suivant la finition pour laquelle on opte.

Elle se place ainsi entre la Anomaly01 (à 770€) et la X41 (à 5500€).

 

Le boitier

Cette DAY41 propose deux dimensions de boitier : 37 ou 40mm de diamètre. C’est très malin, puisque tout le monde peut trouver “chaussure à son pied” !

Le modèle que vous découvrez dans ce test est en 37mm de diamètre. Etonnamment, je la trouve plutôt “pas petite”, par rapport aux autres montres du même gabarit que je possède.

Comme pour la X41, les finitions sont remarquables. Le revêtement brossé de l’acier inoxydable est superbe, et le traitement PVD noir parait très résistant. Puisque j’ai eu la montre en prêt, je ne me suis pas permis de la claquer dans les murs pour tester !

Seuls les flancs de la lunette supérieure et les décorations latérales sont polies.

J’apprécie beaucoup que l’on retrouve l’identité forte de la marque avec ce boitier à la fois rond et anguleux, taillé pour être unique. Les petites entretoises qui tiennent le bracelet (de 21mm d’entrecorne) sont polies, et ajoutent un aspect assez “industriel” qui me plait beaucoup.

On trouve sur le côté droit la couronne de réglage, décorée de petits losanges en relief et du logo CODE41.

Le dessous de la montre est lui aussi très soigné, avec les inscriptions habituelles (référence, étanchéité, marque…) qui sont gravées ou en impression blanche. Une belle ouverture sur le mécanisme prend place, avec un verre saphir.

L’étanchéité est de 10ATM (100m) ce qui est largement assez pour la porter au quotidien sans craindre les intempéries et la vaisselle ! Le poids de l’ensemble est très correct, avec 90 grammes, en comptant le bracelet.

Pour résumer, je dirais que ce boitier est très satisfaisant. Il reprend l’ADN de CODE41, avec deux dimensions, des finitions exemplaires et un rendu au poignet qui est littéralement parfait.

 

Le cadran

CODE41 applique à ses montres un soin tout particulier à l’expérience dont l’utilisateur va profiter.

Avec ce cadran, on est tout de suite séduit, tant les détails et les finitions sont exemplaires.

On retrouve l’identité forte de la X41 avec un fond squeletté, une lisibilité excellente et des éléments bien pensés. Les indexes horaires sont présents à chaque heure (sauf 9h et 10h) et sont luminescents. 

Les aiguilles sont identiques à celles de la X41, mais elles sont cette fois plates, sans leur relief que j’avais tant apprécié. Rien de grave évidemment, mais j’aurais préféré qu’elles gardent leurs courbes. Leur découpe est toutefois parfaite, tout comme leur revêtement brossé.

La trotteuse est d’une finesse impressionnante.

La couleur principale est un gris très foncé, quasiment noir. A la lumière, la montre nous offre des reflets plus que satisfaisants ! 

On aperçoit, derrière les aiguilles, le mécanisme automatique. Cette fois il s’agit d’un mécanisme suisse, le STP6-15. 

En résumé, c’est un cadran bien dessiné, affûté, très lisible et aux détails très sexy !

 

Le bracelet

Cette DAY41 m’a été prêtée avec un bracelet en cuir gris clair. J’étais plutôt sceptique avant de la recevoir, mais l’assemblage avec le noir PVD du boitier est très sympathique.

Les finitions sont parfaites, avec une surpiqure blanche sur toute la longueur. Le bracelet est perforé sur la partie proche du boitier. 

L’ajustement au poignet est très facile, tant grace aux perforations suffisamment nombreuses, que grace à la boucle déployante.

Je pense que ce choix est très intéressant, mais il se compléterait bien d’un second, entièrement noir (histoire de parfaire un aspect “full black”).

En terme de confort : rien à redire, ce bracelet permet à la montre d’être portée toute la journée sans jamais qu’elle ne gêne.

 

Le mécanisme

Evidemment, nous n’avons pas ici le même mécanisme que dans la X41. En même temps, ce n’est pas le même prix !

Ici se loge un mouvement automatique, le STP6-15. Il est fabriqué par l’entreprise suisse “Swiss Technology Production”. Cette société a vu le jour en 2006. Ils sont aujourd’hui encore peu connus, mais les avis sont très bons.

Sans être un grand expert, je pense qu’il s’agit ici d’un excellent rapport qualité / prix / finitions. 

Il dispose d’un stop-seconde (qui permet de régler l’heure sans que la trotteuse ne continue sa course), de 26 rubis et vie à une fréquence de 28’800 battements par minute. 

Sa réserve de marche est de 44 heures, ce qui est un poil au-dessus de la moyenne (40 heures).

Le mouvement du rotor est très silencieux, il faut vraiment coller son oreille pour l’entendre. 

 

Le packaging

On a affaire ici au même packaging que pour la X41.

Autant pour cette dernière, il m’avait semblé être un peu “inférieur” au niveau auquel on s’attend quand on paie 5500€.

Ici, pour une montre dans cette gamme de prix, c’est largement satisfaisant !

La montre est livrée dans une boite noire rigide, décorée du logo CODE41. Elle se loge dans une mousse épaisse et solide. Le bracelet se place à côté, sous les papiers de garantie et le numéro de série. 

Pour les futurs clients, la DAY41 réserve un très bel accueil et une expérience plutôt premium.

Comme je le dis souvent : j’aurais aimé un packaging un peu plus utile. Une marmotte, un étui… un petit chiffon…

Mais encore une fois, ce n’est pas rédhibitoire.

 

Conclusion

CODE41 a séduit beaucoup de monde depuis sa création en 2016.

J’en fais partie, puisque ma Anomaly01 est une de mes montres favorites. J’avais adoré la X41, mais elle est réservée à un public plus aisé, et plus passionné.

Cette DAY41 est, d’après moi, le meilleur choix. Elle combine tout ce qu’il y a de plus intéressant : un mécanisme de qualité, des finitions parfaites, un cadran très séduisant, et un confort sans défaut.

La présentation dans le packaging est chouette, et offre une belle expérience à son acheteur.

Pour environ 1300€, vous aurez une montre agréable à porter, à regarder, et qui devrait durer longtemps.

Je la recommande sans aucun problème !

Acheter la CODE41 DAY41 ici (1290€)

Les plus
  • Qualité des assemblages
  • Cadran superbe
  • Lisibilité
  • Bracelet de qualité, confort
  • Finitions remarquables
  • Packaging séduisant
  • Deux tailles de boitier

 

Les moins
  • Il manque (peut-être) une touche de rouge sur la trotteuse, de façon à ajouter une pointe de sportivité

 

 


Galerie photo :

Total
143
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Article

Inclake Watch Winder - Le remontoir à montres automatiques

Next Article

Düfa Gunter Automatic - Test et avis

Related Posts