Beaubleu B02 – Test et avis

Quand, il y a deux ans, je testais le premier modèle de Beaubleu, j’étais très emballé. Une montre soignée, originale, au boitier très original, au cadran unique avec ses aiguilles rondes, le tout pour un prix contenu.

D’ailleurs si vous voulez retrouver le test et l’histoire de la marque, c’est ici.

Quand Nicolas m’a contacté pour me proposer de découvrir cette nouvelle gamme, j’ai sauté sur l’occasion. Beaucoup de monde en parle, le succès est au rendez-vous, et Beaubleu vient même d’ouvrir une boutique physique à Paris, dans le 3ème arrondissement. L’adresse est visible sur leur site.

En bref : Beaubleu Union B02
Boitier (diamètre) 39mm
Boitier (épaisseur) 9.4mm
Boitier (hauteur) 45mm
Boitier (matière) Acier inoxydable 316L
Mouvement Miyota 9015 (automatique)
Verre Saphir anti-reflet
Etanchéité 3ATM
Bracelet Cuir véritable
Entrecorne 20mm
Cadran Noir et or rose / vert
Luminescence
Complication(s)

La montre

Beaubleu propose une signature visuelle très typique et unique, avec la forme de son boitier et son cadran aux aiguilles rondes. C’est exactement ce qui a fait le succès de la première version, et c’est ce que l’on retrouve dans cette nouvelle mouture.

La nouvelle collection, B02, est déclinée en 7 coloris. J’ai eu l’occasion de tester la version verte baptisée Brio, et la bicolore or-rose noir, nommée Audace. Ce sont deux coloris très différents, l’un étant plus “commun”, l’autre étant plus dirigé pour les soirées habillées.

Elle est commercialisée à 740 ou 790€. Elle est alimentée par un mouvement automatique, placée sur un bracelet en cuir véritable, et offre une bien jolie qualité.

Le boitier

Au niveau des caractéristiques, cette B02 est dans le standard “haut” actuel. On trouve de l’acier 316L, 39mm de diamètre pour 9,4mm d’épaisseur (elle est donc plutôt compacte) et un verre saphir anti-reflet.

Visuellement, on retrouve la ligne travaillée et arquée des côtés, des cornes d’attache discrètes et évidées, ainsi qu’une couronne de réglage plus facile d’utilisation que sur la B01, et au moins aussi-bien travaillée.

J’aime beaucoup l’alternance de couleurs de la version Audace, et la simplicité avec l’argenté brillant de la Brio. Ce sont deux choix totalement différents et presque complémentaires.

L’étanchéité est assez faible avec 3ATM, mais c’est suffisant pour ce genre de montre, que l’on préférera porter moins souvent qu’une toolwatch.

Le dessous est lui aussi bien soigné, avec un verre transparent qui permet de voir le mouvement automatique. Les mentions “habituelles” sont aussi présentes, avec la marque, la collection, le numéro de version et l’étanchéité.

C’est une montre agréable à regarder sous tous les angles. Elle se veut simple, raffinée, épurée et discrète. C’est rare que je dise cela, mais pour une fois, une montre vendue comme unisexe l’est vraiment. Elle se placera aussi bien sur un poignet masculin que féminin, tant ses courbes sont douces et élégantes.

Le cadran

Beaubleu reprend le code graphique qui a fait son succès : les aiguilles circulaires.

Alors que les montres “habituelles” affichent des aiguilles rectangulaires plus ou moins travaillées, cette B02 utilise des aiguilles rondes, épurées et uniques.

Par rapport à la B01, les différences de design sont nombreuses.
Premièrement, on trouve une 3ème aiguille pour les secondes, et c’est top. Ce n’est qu’une trotteuse, certes, mais avec un affichage aussi atypique, c’est très agréable de voir le mouvement des aiguilles.

Ensuite, les indexes horaires sont tout nouveaux. Sur la Audace, ils prennent la forme d’un petit chemin de fer fait de pastilles rondes, avec un marquage numéraire toutes les 5 minutes /secondes. Pour la Brio, ce sont des bâtons arrondis, brillants et plus voyants.

Le dessin des cadrans des deux versions est donc bien différent. L’un est plus délicat, l’autre est plus “original”. En tout cas, les deux sont des exemples de sobriété et d’efficacité.

La teinte verte de la Brio est superbe, elle offre des teintes variées et joyeuses, suivant la luminosité qui l’atteint. La Audace est discrète, raffinée, et s’associera bien avec un joli costume, ou une simple chemise.

Plutôt que de vous décrire point par point les deux cadrans, je vous invite à aller jeter un oeil sur les photos.

La question que l’on peut se poser quand on voit ce cadran est : est-ce qu’il est lisible. Effectivement, puisque ce n’est “pas banal”, la question est légitime. Et je peux vous le dire : oui. C’est un cadran facile à utiliser, qui nécessite quelques minutes pour s’habituer à la forme des aiguilles, mais c’est tout. Un petit point sur chacune d’elle indique l’heure précisément.

Le bracelet

Ces deux versions de la B02 sont livrées avec un bracelet en cuir italien véritable de couleur noire.

Ils se ferment par une boucle déployante et proposent une pompe d’attache rapide, pour pouvoir changer en un tour de main. C’est pratique et bien vu, d’autant plus que la largeur de 20mm est bien vue pour changer de bracelet facilement.

La montre se révèle très confortable au poignet avec son poids contenu, et son bracelet facile à ajuster. Avec ses 9.4mm d’épaisseur elle se glissera facilement sous une manche de chemise, même ajustée.

Le mouvement

Beaubleu fourni à sa B02 un mouvement mécanique à remontage automatique japonais, de chez Miyota.

C’est le calibre 9015 qui est choisi, probablement pour son excellent rapport qualité prix, sa fiabilité et sa bonne précision.

Il offre 42 heures de réserve de marche, dispose de 24 rubis et est garanti 10 ans !

La masse oscillant est décorée du logo Beaubleu, gravé au laser. Il appartient à la gamme “luxe” de Miyota, ce qui en fait un mouvement largement suffisant pour cette montre.

Il n’offre pas de complications, il fera simplement tourner les 3 aiguilles.

Le packaging

Beaubleu a bien amélioré les choses depuis sa première collection, en proposant ici un packaging élégant, et à la hauteur de sa gamme de montres.

On reçoit la montre dans une jolie boite noire, fermée par un aimant. La montre prend place sur la partie droite dans une mousse rigide, et on trouve à gauche la carte de garantie, un papier de remerciement.

C’est un accueil élégant qui nous est réservé, bien qu’encore plutôt sage. Disons que ce packaging colle bien à l’image élégante et sobre de Beaubleu.

Conclusion

Quand on fait une collection de montre (qu’elle soit petite ou gigantesque), il est toujours très agréable d’avoir au moins une montre originale. Et ce qui est bien avec cette Beaubleu B02, c’est qu’elle est à la fois originale et sobre, et surtout est d’excellente qualité.

Au poignet, c’est une montre très agréable, légère, discrète, fine… Bref, un régal. Le grand choix de couleurs (7 versions) vous laissera pas mal d’options. Vous trouverez forcément une version à votre goût.

Il est évident que le prix est plutôt élevé, puisqu’il faut compter entre 740€ et 790€. C’est le prix pour l’originalité et la qualité, et pour une petite marque.

C’est une montre que je conseille aux personnes qui cherchent une montre originale “mais pas trop” à porter régulièrement. Elle fera parler votre entourage avec ses aiguilles rondes, et vous éprouverez forcément du plaisir à la porter.

Evaluation de la Beaubleu Union
Les plus
  • Design unique
  • Soin des détails
  • Mélange entre originalité et sobriété
  • Bon mouvement (Miyota 9015)
  • Packaging soigné

 

Les moins
  • Prix assez élevé
Galerie photo
Total
39
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Article

Marloe Atlantic - Test et avis

Next Article

echo/neutra Cortina 1956 - Test et avis

Related Posts