Test : Direnzo DRZ_02

Lorsque j’avais testé la Direnzo Type_250F, la première mouture de Direnzo, j’avais été très séduit par les arguments de la montre, à savoir un look très original, une qualité sans défaut, un joli packaging… et j’en passe.

Bref, quand j’ai été contacté par Sergio Godoy, le créateur de Direnzo, pour la sortie de son second modèle, j’ai été très agréablement surpris. C’est une belle consécration pour La Petite Trotteuse d’être contacté avant même la sortie des modèles, et … d’en avoir un en avant-première 🙂

A l’heure où j’écris ce test, je n’ai plus la montre en main puisque j’ai eu accès à un prototype finalisé (à quelques détails près que je vous détaillerais au fur et à mesure).

J’ai aussi l’honneur et la joie de vous informer que moi, Vivien, j’ai participé au développement de ce modèle ! A petite dose évidemment, je ne suis pas du tout à même de demander mon nom sur le fond de la boite, mais j’ai eu la chance de pouvoir donner mes idées, et de “travailler” avec Sergio sur certains détails. J’en profite pour le remercier ici.

Je vous laisse découvrir cette montre dans les quelques lignes qui suivent.

 

La marque

Direnzo s’est fait connaitre en 2017, avec la volonté de pouvoir proposer des montres au look inspiré des courses automobiles des années 50.

A l’origine on trouve Sergio Godoy Di Renzo, un entrepreneur italien, qui a vécu dans le petit village de Bomba, dans la province de Chieti en Italie.

C’est de son grand père qu’il tient l’amour des belles choses, puisqu’il était artiste peintre et sculpteur pour l’église locale.

La mission de Segio Godoy est donc d’honorer sa mémoire, notamment grace à la création de la marque qui porte son nom.

Sa marque se développe petit à petit, puisqu’avec un premier modèle décliné en 4 coloris, Direnzo lance sa nouvelle collection sur Kickstarter, sobrement baptisée “DRZ_02”.

 

La montre

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Avoir un prototype de montre au poignet dans le métro, ce n’est pas tous les jours ! Petite fierté personnelle 😎

Une publication partagée par La Petite Trotteuse (@petitetrotteuse) le

Comme je disais juste avant, ce modèle s’appelle la DRZ_02, et annonce simplement la seconde collection du constructeur. Elle est elle-aussi inspirée des automobiles des années 50, avec évidemment des matériaux récents, et un style très travaillé.

Elle se destine plutôt aux hommes de par ses proportions, mais peut évidemment être portée par les femmes.

Son prix de 469$ (405€) est justifié par l’emploi d’un mécanisme automatique, un look travaillé et unique, et un soin global plus que satisfaisant.

 

Le boitier

Sur cette Direnzo 02, il y a plusieurs originalités.

Le boitier, tout d’abord, est vraiment très particulier. Sa forme est difficilement descriptible puisqu’il n’est ni rond, ni carré… les photos parleront d’elles-mêmes 🙂

Sa forme est donc surprenante et agréable. Ce qui est vraiment étonnant, c’est que malgré sa taille importante de 48mm sur 41mm, il reste assez discret !

Les cornes d’attache sont très massives, avec un écartement de 20mm. Le bracelet vient s’encastrer dans la carrure du boitier, et parait se fondre dans la matière.

Mais ce qui est vraiment superbe sur ce boitier, ce sont ses côtés. En effet, de chaque côté de la montre on remarque une découpe en profondeur, ovale, et avec un revêtement différent.

Alors que le dessus est brossé, les côtés sont polis. C’est très bien vu, puisque ce polissage ajoute un aspect brillant, qui aurait rendu la montre trop voyante si il avait occupé toute la surface avant.

La découpe des côtés est fine mais visible, et pas assez profonde pour devenir un nid à poussière.

Le dessus du boitier se voit surmonté d’une lunette toute en finesse, qui parait presque posée à la surface de la carrure. Le rendu est esthétiquement superbe, mais se révèle être ici un petit nid à poussière. Pas de quoi se refuser l’achat de cette montre, mais il manque peut être un léger “débord” pour faciliter le nettoyage.

Rien de grave, d’autant plus que le rendu est vraiment superbe.
Le tout est très bien assemblé, solide, et la sensation entre les mains est

La couronne de réglage est elle-aussi superbe, sa forme très ronde est bien vue, et les légères graduations permettent une manipulation aisée. Evidemment, on y trouve le logo Direnzo.

Le dessous de la montre est bien soigné aussi, avec un verre transparent qui offre une vue sur le mouvement automatique, fermé par 6 vis plates.

 

Le cadran

Bonne nouvelle, le cadran de cette DRZ_02 n’a pas été oublié au profit du cadran, loin de là !

Sa forme circulaire est plutôt commune, mais c’est son contenu qui est le sujet de discussion principal ici.

Sur toute la partie extérieure, on trouve un chemin de fer gradué qui rappelle toutes les graduations nécessaires à une lecture précise de l’heure. L’aiguille des minutes vient d’ailleurs chatouiller ces graduations, ce qui est parfait pour une lisibilité parfaite.

Entre les heures, on remarque une décoration en profondeur, qui laisse apparaître la couche inférieure du cadran. Cette couche est luminescente, et offre un aspect lumineux très séduisant, et bien vu !

C’est aussi la principale originalité de cette montre, puisque ce genre de découpe purement décorative ne se trouve sur aucune autre montre (à ma connaissance).

On trouve à 12h le logo textuel de la marque, à 6h le logo imagé, et la mention “automatic”. Vous remarquerez aussi à 6h, en bas du cadran, l’ajout du label “swiss made”, puisque cette DRZ_02 est assemblée en Suisse.

Les aiguilles sont elles aussi d’une forme non conventionnelle, à la fois rondes et longues, avec une touche de luminescence en leur extrémité. La trotteuse est différente, avec une petite pastille ronde d’un côté, et un travail rectangulaire de l’autre.

Ces aiguilles se différencient bien du fond noir du cadran et permettent une excellente lecture de l’heure. Notez que la montre sera disponible dans d’autres coloris, dont un avec fond bleu soleillé.

 

Le bracelet

Cette DRZ_02 est livrée sur un bracelet en cuir noir perforé, à la manière des classiques bracelets “racing”.

C’est une excellente idée, puisque pour refléter l’image de la marque, je ne vois rien de plus efficace.

Le cuir utilisé est d’excellente qualité, à la fois brut et très propre, avec des perforations nettes.

On remarque une petite surpiqure blanche près du boitier, et les autres coutures sont dans la même couleur de fil. Sa souplesse est suffisante pour assurer un bon confort tout en restant solide.

La boucle ardillon est (sera, sur le modèle final) gravée du logo de Direnzo, et les boucles d’attache du bracelet seront plus robustes.

En bref, un choix très judicieux pour cette DRZ_02 que ce bracelet au look parfait, et au confort indiscutable.

 

Le mécanisme

Parlons peu mais parlons bien, Direnzo a fait le choix très logique d’utiliser un mécanisme automatique pour alimenter sa DRZ_02, et c’est très bien vu.

Le choix s’est porté vers le calibre SW-200 de chez Sellita, une excellente référence quand il s’agit de mouvement mécanique à prix accessible.

Ce mouvement assure une réserve de marche de 40 heures, et un remontage manuel ou par les mouvements du poignet.

C’est une marque de mouvement qu’il est assez rare de trouver sur des modèles “accessibles”, c’est super que Direnzo ait pu employer cette référence.

 

Le packaging

NB : le packaging est susceptible d’être un peu différent sur le modèle final.

J’ai reçu cette montre dans un superbe étui en cuir pleine fleur, d’un coloris légèrement rougeâtre, à l’intérieur brut.

Cet étui est vraiment époustouflant, surtout sur une gamme de prix restant accessible. Je pense que l’étui à lui seul vaut le prix d’une petite montre bas de gamme.

Toujours est-il que l’accueil qui vous est réservé en ouvrant le carton de livraison est très agréable, et cet étui pourra être réutilisé lors de vos weekend et voyages, puisqu’il peut accueillir 2 montres et un second bracelet.

Esthétique, pratique, et qualitatif. Voilà les 3 adjectifs qui le qualifient le mieux.

 

Conclusion

Direnzo nous avait déjà très agréablement surpris avec le premier modèle, qui mélangeait habilement les styles rétros et modernes.

Avec cette DRZ_02, la marque s’inscrit dans une optique de bouleverser le style classique d’une montre, avec un boitier hors du commun, très bien travaillé, et un cadran lui aussi tout en originalité.

La qualité globale est au rendez-vous, et pour le prix d’environ 405€, vous aurez une excellente tocante au poignet. Avec, en plus, un packaging aussi soigné, vous ne serez que séduit par la prestation proposée.

Si vous cherchez une montre adaptée pour tous les jours avec un style pas banal, cette montre peut être la bonne 🙂

Evidemment, si elle vous intéresse, je ne saurais que vous conseiller de la commander via Kickstarter, pour bénéficier d’un tarif plus avantageux.

 

 

Acheter la Direnzo DRZ_02 ici
469$ (405€)

 

Les plus
  • Boitier magnifique
  • Bonne précision dans les détails
  • Très lisible
  • Originale mais pratique
  • Bracelet de qualité
  • Packaging bluffant

 

Les moins
  • Un peu lourde ?

BOITIER
Taille : 41mm sur 48mm. Epaisseur : 11mm.
Matière : acier inoxydable 316L.
Verre : saphir.
Etanchéité : 5ATM.
CADRAN
Couleur du cadran : noir, détails verts (existe dans d’autres coloris).
Affichage : analogique.
Luminescence : aiguilles, décorations.
Complication : –
BRACELET
Matière du bracelet : cuir pleine fleur.
Largeur du bracelet : 20mm.
Type : boucle ardillon gravée.
Couleur du bracelet : noir (existe dans d’autres coloris).
MOUVEMENT
Type de mouvement : automatique.
Marque : Sellita SW200-3.

 


Galerie photo :

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Article

Du nouveau chez Sartory Billard !

Next Article

Steelmont RS-511

Related Posts