Test : William L. 1985 GMT, pas seulement une 4ème aiguille

S’il y a bien une marque qui sort du lot, c’est William L. 1985.

Vous avez déjà découvert la marque à travers deux tests, très réussis de montres dont le point commun le plus flagrant est la quête de qualité à un prix très accessible.

Quand on peut se permettre de proposer une montre de ce standing à 139€ (je parle du modèle Calendar), forcément, ça fait parler. Associez à cela une bonne communication, des photos très soignées, et une transparence quasi totale sur le fonctionnement de la marque, et vous avez une recette efficace, et, apparemment, gagnante.

Mais, malgré ce succès déjà retentissant (présence dans environ 500 boutiques à travers la planète), la marque ne se calme pas, et revient cette année 2018 avec une nouvelle gamme, plus “classique”, de plongeuse GMT et chrono.

Evidemment, toujours à prix accessible… Soyons clairs, le modèle que je test ici est en vente à 99€ sur la campagne Kickstarter et sera à 149€ en prix final.

Derrière ce prix très accessible, que vaut cette montre ? Est-ce qu’elle remplit ses promesses malgré un prix aussi bas ? [SPOILER ALERT] Je peux vous assurer que oui…

NB : la montre que vous voyez ici est un prototype. Le rendu final sera identique mais certains matériaux pourraient changer. Merci de considérer cette notion quand vous analyserez les photos de près 😉 .

 

La marque

William L. 1985 est une marque désormais connue, dont Guillaume Laidet, un entrepreneur franco-suisse.

“William” vient d’ailleurs de la traduction anglaise de “Guillaume”, et 1985 est son année de naissance.

C’est en 2015 que l’aventure WL est lancée, sur Kickstarter, avec une campagne soignée qui résulte sur un financement record. Tout y est : montres de qualité, design soigné, et quelque chose de très rare : l’honnêteté.

En effet, depuis le début, la production chinoise est annoncée, assumée, et permet à tout client potentiel de comprendre l’origine de prix aussi bas. Soyons honnêtes nous aussi… Les plus grandes marques fabriquent aussi quelques composants en Chine, simplement parce que les coûts de production sont très bas. Cela permet d’avoir une marge énorme sur le prix de vente, ou alors de vendre moins cher (quand on a une bonne éthique).

La marque vend aujourd’hui 4 collections à laquelle s’ajoute cette 5ème.

 

La montre

Cette montre fait donc partie d’une toute nouvelle collection, typée “plongeuse”, avec une lunette rotative et surtout une aiguille supplémentaire pour un second fuseau horaire.

J’ai opté pour la version GMT quartz. Simplement parce que c’est la moins chère, et c’est celle qui, pour moi en tout cas, était la plus réussie niveau look. Les deux autres modèles sont aussi très sympa, mais j’aime le côté plus épuré de celle-ci.

C’est une version avec bracelet en cuir marron clair et lunette Pepsi que j’ai choisi, et j’avoue être particulièrement fan de cette association de couleurs.

C’est une montre plutôt masculine de par son style assez “classique”, mais qui peut être portée sur un poignet plus fin avec son diamètre de 40mm.

Elle est vendue à 99€ sur la campagne Kickstarter et sera à 149€ sur le site de la marque.

 

Le boitier

Comme je disais juste avant, cette montre est typée plongeuse. Elle reprend les codes très connus des montres de plongée : boitier circulaire, lunette rotative, indexes larges et étanchéité à 10ATM.

Cette GMT n’a pas un boitier particulièrement original, déjanté, ou hors du commun. Non, comme pour ses autres montres, WL a fait le choix d’un “bon classique”, avec une qualité irréprochable, mais pour le prototype que j’ai reçu.

Niveau dimensions, c’est plutôt classique aussi, avec un diamètre de 40mm et une épaisseur de 13mm.

Les cornes d’attache du bracelet sont larges et robustes, et leur revêtement est brossé. C’est un brossage léger, qui permet simplement de casser l’aspect brillant du reste de la montre.

Le revêtement du reste du boitier est poli, brillant, et donne un aspect assez “chic”.

Sur le côté droit du boitier, on trouve la couronne de réglage, qui est plutôt fine et a un diamètre suffisamment large pour être manipulée facilement. On trouve évidemment le logo WL gravé sur cette couronne.

Sur l’arrière, on retrouve un fond vissé, décoré de quelques mentions textuelles classiques : étanchéité, mouvement, logo.

Au niveau de la face avant de la montre, on remarque instantanément sa lunette rotative bicolore, de type “Pepsi”. Ce type de coloration est connu, populaire, et très apprécié. L’avantage de ce type de décoration est qu’il offre un rendu à la fois coloré et élégant, avec une touche d’originalité non négligeable.

Cette lunette rotative est unidirectionnelle et dispose de 120 clics. Un gage de précision et, indirectement, de qualité.

 

Le cadran

Cette William L. 1985 GMT est une montre plongeuse qui reprend les codes des montres de plongée, à quelques détails près.

En effet, la plupart des “Diver” sont dotées d’un cadran aux indexes très larges, luminescents, et aux aiguilles massives. Ici, la marque a fait le choix de l’élégance, au profit de l’aspect très “toolwatch” d’une montre de plongée ordinaire.

Je trouve que c’est plutôt bien vu.

En effet, même s’il n’existe pas de statistiques précises, je pense que la plus grande partie des possesseurs de montres de plongée ne s’en servent pas pour ça. Je pense que ce qui est apprécié sur ces montres est avant-tout leur style, et leur aspect à la fois robuste et classique.

On remarque à 12h le logo de la marque, et à 6h la mention GMT et 10 ATM.

Les indexes horaires sont numériques et à chaque heure, dans une couleur crème vraiment réussie. On trouve aussi sur toute la partie extérieure du cadran l’ensemble des indexes pour la lecture des minutes.

Avec les aiguilles suffisamment larges pour une bonne lisibilité, ce cadran est très pratique. Ces aiguilles sont pointues, dans une forme affutée et fine. Avec une fine luminescence, les aiguilles seront lisibles dans un milieu sombre.

La particularité de cette GMT est la présence d’une quatrième aiguille, pour indiquer l’heure d’un second fuseau horaire. Le réglage de cette seconde heure se fait simplement avec la couronne, en position intermédiaire.

 

Le bracelet

Pour la version que j’ai reçu, WL a misé sur un beau bracelet en cuir véritable.

Sa qualité est remarquable, tant au niveau de son look, avec sa couleur marron, mais aussi au niveau des ajustements.

Les coutures sont propres (même si elles sont un peu approximatives, probablement puisque j’ai un prototype) et les collages aussi.

La boucle ardillon est plutôt basique mais propre, le revêtement brossé est le bienvenu, tout comme le logo qui y est gravé.

Le revêtement marron du bracelet est très réussi, son aspect vieilli est superbe, et le fait qu’il se patine avec le temps me plait beaucoup. Le dessous est simple, de couleur beige, et on y trouve le logo WL embossé.

Avec une largeur de 20mm, c’est un bracelet “standard”, que vous pourrez remplacer aisément si vous le souhaitez.

 

Le mouvement

C’est un mouvement à quartz qui a été sélectionné pour ce modèle à petit prix, et c’est le constructeur Suisse Ronda qui a été intégré dans la montre, avec le calibre 515.24H.

Ce mouvement est capable d’afficher 4 aiguilles, et la durée de vie annoncée est de 45 mois.

Le mouvement de la trotteuse est très silencieux, vous pourrez conserver la montre sur votre chevet sans être gêné.

 

Le packaging

Comme pour ses autres montres, WL livre sa GMT dans un superbe étui en cuir gris sur lequel le logo WL est gravé.

Cet étui peut accueillir 1 montre et deux bracelets supplémentaires, ou 2 montres. L’étui est qualitatif, robuste, et il offre surtout un superbe accueil pour les acheteurs de la montre.

Cet emballage est non seulement joli, mais en plus il est pratique.

J’ai posé la question récemment sur les réseaux sociaux, et vous avez été nombreux à répondre que le packaging ne doit pas représenter une grosse partie du prix, et, dans l’idéal, il doit être pratique.

Ici, c’est parfait !

 

Conclusion

William L. 1985 a un don pour proposer des montres au look soigné, à la qualité d’assemblage remarque, à prix très accessible.

Ici, aucune exception. La montre est réussie, son design est séduisant, la touche d’originalité et de couleur avec la lunette Pepsi est la bienvenue, et la forme “plongeuse” donne un aspect élégant.

Globalement, cette GMT ne fait pas dans une originalité extrême ! Elle rappelle le look des plongeuses “ordinaires”, mais avec un dessin plus fin au niveau du cadran, un packaging qui frôle la perfection, et surtout… à 99€.

Evidemment, certains se plaindront de l’absence de mouvement mécanique !
Mais… Elle existe aussi en version automatique, alimentée par un Seiko NH35 🙂

Autre point fort de cette montre : la diversité de choix de couleur des lunettes rotatives (6 versions) et du cadran (3 couleurs).

Si vous cherchez une montre typée plongeuse à prix très correct, vous pouvez opter pour cette GMT “les yeux fermés” !

 

Acheter la William L. 1985 GMT ici
(99€)

 

Les plus
  • Style très réussi
  • Couleurs intéressantes (et choix des couleurs)
  • Finitions
  • Packaging
  • Confort / légéreté
  • Prix très accessible

 

Les moins
  • Si le packaging était à la couleur de la montre, ce serait formidable (petit délire personnel)

BOITIER
Taille : 40mm. Epaisseur : 13mm.
Matière : acier inoxydable 316L.
Verre : saphir.
Etanchéité : 10ATM.
CADRAN
Couleur du cadran : noir, détails crème.
Affichage : analogique.
Luminescence : aiguilles.
Complication : aiguille GMT.
BRACELET
Matière du bracelet : cuir.
Largeur du bracelet : 20mm.
Type : boucle ardillon gravée.
Couleur du bracelet : marron vieilli (existe dans d’autres coloris).
MOUVEMENT
Type de mouvement : quartz.
Marque : Ronda 515.24H.

 


Galerie photo :

Total
41
Shares
1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Article

Test : les bracelets Noomoon LABB

Next Article

G-SHOCK GMW-B5000D

Related Posts