Test : Atto Verticale Tonneau

Atto Verticale a déjà sa place sur La Petite Trotteuse puisque nous vous avions proposé un test de leur premier modèle il y a quelques temps.

La marque nous a contacté pour vous faire découvrir à vous, chers lecteurs et lectrices de La Petite Trotteuse, leur nouveau modèle, baptisé “Tonneau”.

Quand on jette un oeil très rapide à la montre, on remarque immédiatement le look très spécial, original et déjanté à la fois. Elle ne plaira pas à tout le monde, c’est certain, mais ce n’est pas le but. Et oui, leur objectif est simplement de bouleverser les idées qu’on peut avoir sur une montre, en changeant la presque totalité du look.

On trouve évidemment un boitier, un bracelet et un cadran, mais dans un look très différent.

Plutôt qu’un long discours, passons au test.

La marque

On trouve à l’origine de cette marque un studio de design italien, Masera Design.

Ce studio est basé à Shenzhen, une zone économiquement très intéressante, à l’extérieur de Hong-Kong.

C’est Tommaso Rodolfo Masera, diplômé de l’école Polytechnique de Milan, qui est à l’origine de ce studio, où il agit comme designer d’équipement et de produits. Depuis quelques temps, il dessine principalement des montres… Et c’est suite à ses nombreuses participations à des expositions et autres événements qu’il se fait connaître, et lance sa marque AttoVerticale.

2016 a donc été l’année qui a marqué ce designer, tant au niveau de son activité professionnelle que dans l’affirmation de son talent.

 

La montre

Comme dit en introduction, cette montre n’est pas banale, loin de là. Elle reprend les idées de base d’une montre, mais en les modifiant entièrement.

La version tonneau dispose d’un boitier rectangulaire arrondi, au niveau du haut et du bas. La peinture rouge de ma version est très élégante, lumineuse, et la qualité de finition est propre.

Le cadran semi transparent est une grosse surprise, et le bracelet en cuir véritable est à la fois classique et original.

Proposée à 294€, cette Tonneau s’inscrit dans une fourchette de prix plutôt correcte, tout du moins pour une montre mécanique. Parce que oui, elle est alimentée par un mécanisme “baton” dont la particularité est d’être réparti sur une ligne verticale.

 

Le boitier

Cette Tonneau dispose d’un boitier en aluminium anodisé et avec sa finition sablée, il est plutôt discret.

Sa hauteur de 42mm est plutôt importante, mais ses proportions restent correctes et ne font pas d’elle un gros objet au poignet. Les finitions sont excellentes, aussi bien au niveau des assemblages que des peintures et décorations.

On trouve de part et d’autre du boitier un verre saphir, avec traitement anti-reflet sur l’avant. Le verre à l’arrière du boitier est un peu “flouté” avec un revêtement mat, pour limiter la transparence et ne pas perdre en lisibilité.

La couronne de réglage est placée à 12h, tout en haut de la montre. Cette couronne est large et très facile à manier, parfait pour les gros doigts ! Seul petit reproche, la manipulation n’est pas aussi simple qu’elle aurait du l’être. La proximité avec le bracelet limite la zone de manipulation. Rien de grave, mais… ça aurait pu être mieux !

Le dessus du boitier (la zone qui entoure le cadran) est légèrement biseautée, pour pouvoir affiner un peu l’épaisseur de l’ensemble.

Le passage du bracelet dans le boitier se fait en douceur, en glissant le cuir entre les pompes d’attache et le dessous du boitier. Pratique, mais pas quand il s’agit d’enfiler la montre au poignet. En effet, le boitier glisse du bracelet, et j’ai eu quelques frayeurs de le faire tomber.

Sa forme est évidemment très originale, d’autant qu’elle est très légère. Un point pour le boitier !

 

Le cadran

Le cadran est sensiblement identique à celui du premier modèle testé. La forme change, mais le contenu est le même, et la mise en forme globale aussi.

Evidemment, et cela vous a forcément sauté aux yeux, la principale originalité est la profondeur de l’ensemble, et la présence d’un mouvement réparti en vertical. Ce mouvement mécanique laisse donc entrevoir une partie de ses dessous, et pour notre grand plaisir.

Original, fin et bien fini, ce cadran est très agréable. On trouve sur la partie externe du cadran un cerclage décoré des graduations horaires, et du logo de la marque à 9h. Subtil et discret, le cadran est une réussite.

La lisibilité est bonne, sans pour autant être excellente. La lecture se fait très rapidement, mais la précision est en deçà de ce qu’une montre traditionnelle propose. Normale me direz-vous !

Les aiguilles sont taillées au scalpel et leur petite décoration blanche est luminescente. Pratique pour lire l’heure en milieu sombre.

 

Le bracelet

L’avantage avec Atto Verticale, c’est que les bracelets, bien qu’originaux, sont interchangeables. La présence de pompe d’attache “traditionnelles” permet de choisir un bracelet d’une autre marque, à condition d’en trouver un de 22mm qui vous plaise.

La version fournie avec ma montre est en cuir beige sablé, et propose une texture très agréable au toucher.

La surpiqure beige est délicate et je n’ai repéré aucun défaut de couture.

La boucle ardillon est plutôt massive, et son revêtement mat la rend très discrète. Elle est gravée du logo AttoVerticale.

Le dessous du bracelet est en cuir rouge foncé, et le rendu est plutôt esthétique !

Niveau confort il n’y a rien à redire. Le cuir est doux, les nombreuses perforations permettent de régler la montre précisément, et le poids du boitier est compensé par la largeur du bracelet.

 

Le mouvement

La Tonneau est alimentée par un mouvement mécanique à remontage manuel. Comprenez qu’il faudra remonter la montre toutes les 30 heures environ.

Quelques tours de couronne et il sera parti pour vous afficher l’heure de manière précise, sans trop de décalage visible.

Aucun bruit ne sera entendu quand la trotteuse se déplace ou quand vous remonterez la couronne. Cette couronne a d’ailleurs un défaut, il manque une résistance en bout de course.

En effet, quand vous remontez cette montre, aucun indice sensitif n’indique que vous êtes au bout du remontage. Dommage, d’autant qu’il sera difficile de savoir quand vous devrez arrêter.

Les décorations de la plaque centrale sont plutôt jolies et les vis (rubis) bleus sont jolis, et ajoutent un peu de fun.

 

Le packaging

Quand on note une montre, on oublie parfois le packaging. Bien que pour beaucoup il n’aura pas d’importance, c’est quand même bien agréable de recevoir un bel écrin, une jolie boite, ou un étui soigné.

Et ici, AttoVerticale a vu les choses de manière presque “spectaculaire“.

La boite dans laquelle la montre est livrée a les mêmes proportions qu’une boite de bouteille ! Un emballage qui est donc volumineux, mais très joli.

La surboite est simple, la texture du carton épais est agréable, et la montre est solidement maintenue sur une tranche cartonnée, enfichée dans la boite. C’est assez difficile d’expliquer plus en détails, c’est pourquoi je vous renvoie vers les photos, qui seront bien plus parlantes 😉

 

Conclusion

Quand on cherche une montre originale, on pense souvent au look futuriste, ou un peu farfelu…

AttoVerticale mise sur un aspect plus élégant que sportif, et terriblement bien réalisé. Les finitions sont excellentes, le confort est indiscutable, et la lisibilité est plus que correcte.

Au poignet, il n’y a rien à redire, si ce n’est qu’elle n’est pas très fine. Pour passer sous une manche de chemise, c’est parfois un peu compliqué.

N’empêche que dans cette gamme de prix, avec ce niveau de finition, vous pouvez vous faire plaisir, vous l’adorerez !

 

Acheter la AttoVerticale Tonneau ici (294€)

 

Les plus Les moins
  • Finitions
  • Look osé mais réussi
  • Confort
  • Légéreté
  • Packaging impressionnant
  • Couronne “mal” placée pour le remontage du mouvement

BOITIER
Taille : 42mm. Epaisseur : 13mm.
Matière : aluminium anodisé.
Verre : saphir anti-reflets.
Etanchéité : 3ATM.
CADRAN
Couleur du cadran : transparent, gris.
Affichage : analogique.
Luminescence : aiguilles.
Complication : -.
BRACELET
Matière du bracelet : cuir.
Largeur du bracelet : 22mm.
Type : boucle ardillon.
Couleur du bracelet : beige sable.
MOUVEMENT
Type de mouvement : mécanique manuel.
Marque : -.
[simple_tooltip content=’Si la montre ne fait aucun bruit audible, elle passe le test !’]Test du chevet : OK[/simple_tooltip]

 


Galerie photo :

Total
9
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Article

PaceMasters Paddock Chronograph

Next Article

Test express : Naviforce NF9044

Related Posts