Test : Spinnaker Dumas

La mode actuelle est en train de changer. Alors que nous avons traversé une phase où le minimalisme et l’aspect très épuré étaient deux critères primordiaux, les montres sont maintenant plus massives et chargées.

Spinnaker l’a compris, et propose depuis peu une nouvelle collection, la Dumas. C’est une collection masculine, dont l’aspect visuel est très particulier, tant il n’est pas banal.

Quand Spinnaker m’a contacté pour réaliser le test de cette Dumas, j’ai été rapidement emballé. Un look massif, des détails épais, un bracelet taillé pour toutes les épreuves, le tout alimenté par un mouvement automatique.

Découvrez ici ce que vaut cette Dumas SP-5070 !


La marque

Spinnaker fait partie du même groupe que Avi-8, que vous avez déjà découvert plusieurs fois ici.

Ce constructeur s’identifie avec un style très particulier, surtout typé “marin”, avec des montres de plongée souvent étanches à plus de 10ATM.

C’est une marque encore peu connue (même par rapport à Avi-8) mais qui vaut le détour. La qualité est au rendez-vous, tout comme l’audace dont font preuve certains modèles (comme le bracelet vert découvert dans le précédent test).


La montre

Cette Dumas est une nouvelle collection, qui rappelle les courbes des années 70, avec un aspect musclé et industriel.

Elle tient son nom du plongeur Frédéric Dumas, connu pour ses collaborations avec Jacques-Yves Cousteau sur le premier scaphandre autonome.

Son boitier octogonal est sa principale originalité, son cadran est coloré et massif, et elle est fournie avec un bracelet en silicone.

Pour 350$ (environ 305€) vous aurez une montre automatique de qualité, mais qui n’est pas sans défaut…


Le boitier

Cette Spinnaker Dumas a un boitier octogonal très massif. Mais vraiment, vraiment massif.

Ses dimensions de 44mm de diamètre pour 15mm d’épaisseur y sont pour quelque chose, mais c’est son acier 316L qui rend cette montre lourde, et aussi impressionnante. Avec 120 grammes au poignet, pas question d’avoir une impression de légèreté !

Malgré ce poids conséquent, elle s’apprécie… La qualité d’assemblage du boitier est parfaite, entre les ajustements des soudures, le fond vissé, et la lunette directionnelle solide, la sensation entre les mains est agréable.

Sur la droite du boitier on trouve la couronne de réglage, placée entre deux protubérances. Cette couronne est frappée du logo Spinnaker et dispose de pas mal de découpes qui permettent une manipulation aisée.

Au niveau des revêtements, c’est une jolie alternance entre polissage et brossage. Toutes les parties les plus visibles sont brossées, et les arrêtes sont polies. Le rendu est joli et élégant.

Le fond de la montre est transparent et permet de voir une bonne partie du mouvement automatique Seiko qui prend place.

La lunette supérieure est superbe. Son fond bleu foncé est réussi, et ses décorations luminescentes sont les bienvenues. Une fine couche de verre recouvre cette lunette, ce qui lui donne un petit relief transparent très réussi.

Les ajustements permettent d’avoir une étanchéité importante de 300M (30ATM), ce qui suffit à pratiquer la plongée avec bouteilles en eaux profondes, et de manière prolongée.


Le cadran

Cette Dumas n’est pas une montre de plongée classique, mais reprend quelques codes connus, notamment au niveau de son cadran.

On retrouve le petit triangle à 12H pour représenter le début de la mesure d’une plongée, des indexes horaires très épais sous forme de pastilles luminescentes, et des aiguilles imposantes.

La lecture de l’heure est donc très rapide, même si beaucoup de détails sont concentrés sur ce cadran. Le bon contraste entre le fond bleu marine et les aiguilles orange et grises permet une bonne différenciation des contenus.

Des indexes batons sont présents à chaque minute, et un petit dateur est ajouté à 3h. On remarque aussi au niveau des pastilles horaires une indication de l’heure en format 24h.

Les touches d’orange sont très agréables et permettent d’illuminer cette montre, et de casser le côté un peu triste qu’elle aurait pu avoir.

Pour résumer, on a donc un cadran plutôt classique mais pas banal, ponctué de quelques touches d’originalité, et surtout très lisible.


Le bracelet

Cette Dumas est livrée avec un bracelet en silicone bleu marine, assorti à la couleur du cadran.

Ce bracelet est une bonne surprise : confortable, joli, et très facile à ajuster !

Sur la partie avant, il est décoré de petits points carrés, et est lisse sur le dessous. Même s’il se salit facilement, il est très facile de le nettoyer.

La boucle ardillon qui le maintient fermé est en acier gris brossé, et est décorée du logo Spinnaker. Le rendu global est donc convaincant !

S’il ne vous plait pas, pas d’inquiétude : avec sa largeur de 22mm, il sera facile de le remplacer.


Le mouvement

Spinnaker a pour habitude d’alimenter ses montres par des mouvements mécaniques, et c’est ici le calibre NH35 de chez Seiko qui a été choisi.

Pas étonnant, puisque c’est un excellent rapport qualité prix. Réputé comme étant incassable, il est très fiable et permet d’indiquer l’heure pendant une quarantaine d’heures sans être remonté.

La masse oscillante du mouvement a été retravaillée par Spinnaker et est maintenant noire, décorée du logo de la marque.


Le packaging

Son emballage est peut-être la seule “mauvaise” surprise de cette Dumas.

Spinnaker livre sa montre dans une boite en carton épais bleu marine, qui est clairement banale. La montre est tellement épaisse que la boite ne ferme pas totalement…

Je ne demande pas une boite hors du commun, mais au moins une boîte à la mesure de la montre. Ici, c’est plutôt cheap et banal.

Même si la montre est bien protégée pendant le transport, je ne considère pas que ce packaging soit un argument d’achat. Il n’est pas catastrophique, mais manque d’un peu de soin.


Conclusion

Spinnaker est une marque à l’identité forte, et dont l’audace est remarquable.

Entre des courbes originales et affutées, un look à la fois classique et coloré, cette Dumas est une excellente montre automatique.

Attention toutefois, parce que son poids de 120 grammes est vraiment important. Malheureusement, au cours d’une journée, ce poids se fait difficilement oublier. Je peux comprendre que pour garantir une étanchéité à 30ATM il a été nécessaire de faire l’impasse sur la légèreté, mais il faudrait peut-être couper la poire en deux.

Toutefois, c’est une montre agréable à porter. Ses proportions conviendront aux poignets larges, mais son bracelet la rend très facile à ajuster. Avec cette robustesse et une telle étanchéité, vous n’aurez pas peur de braver votre quotidien 😉

Pour 350$, c’est un bon choix, à condition de supporter son poids.

Acheter la Spinnaker Dumas ici (350$, 305€)  
Les plus
  • Style classique mais touches d’originalité
  • Qualité d’assemblage
  • Choix des couleurs
  • Lisibilité
  • Luminescence efficace
  • Lunette d’excellente qualité
 
Les moins
  • Poids très conséquent
  • Packaging bas de gamme

BOITIER
Taille : 44mm.
Epaisseur : 15mm.
Poids : 120gr.
Matière : acier inoxydable 316L.
Verre : crystal saphir.
Etanchéité : 30ATM (300m).
CADRAN
Couleur du cadran : bleu foncé, détails orange.
Affichage : analogique.
Luminescence : aiguilles, indexes, lunette.
Complication : dateur.
BRACELET
Matière du bracelet : silicone.
Largeur du bracelet : 22mm.
Type : boucle ardillon gravée.
Couleur du bracelet : bleu marine.
MOUVEMENT
Type de mouvement : mécanique automatique.
Marque : Seiko NH35.
 
Total
2
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Article

Swatch Pay, le paiement par la montre

Next Article

Rezin GMT

Related Posts