Avi-8 Hawker Hunter : AVON Automatic – Test et Avis

Une montre très sombre, mais remplie de beaux détails !

Avi-8, une marque qu’on connait très bien sur La Petite Trotteuse. Cette marque anglaise, nous propose aujourd’hui un modèle dans la gamme “Hawker Hunter”, comme cette version de la Avon présentée en Janvier 2019.

C’est toujours agréable de recevoir une montre de chez Avi-8. Les éditions ont toutes des particularités et il est justement intéressant de comparer ces différences. Le rapport qualité/prix est toujours au rendez-vous et cela n’est pas négligeable ! Les styles sont toujours bien recherchés et surtout bien travaillés, un plaisir différent à chaque montre.

La montre que vous découvrez dans ce test appartient à la gamme Hawker Hunter, et c’est la référence “AVON Automatic”. C’est parti ! Allons découvrir cela ensemble.

En bref : Avi-8 Hawker Hunter – Avon Automatic
boîtier (diamètre) 44mm
boîtier (épaisseur) 14mm
boîtier (matière) Acier inoxydable
Mouvement SEIKO – NH70
Verre Verre saphir anti-reflet
Etanchéité 5ATM
Bracelet Métal gris anthracite
Entrecorne 22mm
Cadran Noir/Gris anthracite
Luminescence Aiguilles et index
Complication(s) N/C
Prix 365€

La montre

Comme présenté ci-dessus, la montre que vous découvrez ici fait partie de la collection “Hawker Hunter”. C’est une “Avon Automatic” de référence AV-4078-33 avec un bracelet métal gris anthracite, un cadran noir et gris anthracite avec des nombreux détails rouge. Elle est aussi disponible dans d’autres coloris.

Pour la petite histoire, “Avon” provient d’un moteur Turbojet de chez Rolls Royce, qui est le leader anglais en aéronautique. Ce moteur a été rendu public en 1950 et il est toujours utilisé aujourd’hui. Le Hawker Hunter étant un avion exploitant ce moteur.

Comme vous pouvez le voir, la montre reprend beaucoup de codes stylistiques en rapport avec l’aviation. Un ensemble de détails qui sont bien incrustés et qui donnent un joli charme à cette montre.

C’est une montre automatique, totalement masculine et vendue au prix de 365€

Le boîtier

Pour commencer, regardons ce boîtier.
Il est en métal de couleur gris anthracite. Il est parfaitement assemblé avec le bracelet. Il ne possède pas de détail particulier à part sa couronne, qui est d’ailleurs très jolie. Elle est décorée d’n anneau rouge à sa base. De plus, la couronne est taillée tout du long et sur l’extrémité de petits cercles qui terminent le style de cette couronne.

Le boîtier est assez volumineux (sans que ça soit gênant au poignet) : il fait 44mm de diamètre et 14mm d’épaisseur. Je trouve que le poids du boîtier se fait assez vite ressentir : je m’explique. En prenant la montre, j’ai tout de suite ressenti le poids du boîtier et très peu celui du bracelet. Je trouve que la répartition du poids entre les deux n’est pas idéale. Le boîtier n’est pas un “pavé”, mais on sent qu’il est (trop?) bien présent.

La face avant est fermée avec un verre saphir plat. La montre est étanche à 5 ATM.

Le dessous du boîtier est joliment travaillé, gravé tout autour avec des schémas ainsi que le nom de la marque et les caractéristiques de la montre. Ce qui attire mon attention, c’est le fond transparent avec un joli “plan” d’un avion, assez léger, mais qui marque le dessous de la montre avec une jolie touche esthétique.

La finition du boîtier est très bonne, il n’a rien de très marquant, je trouve, mais il est bien fini et bien travaillé.

Le cadran

Après avoir découvert la montre dans sa globalité, analysons ce cadran.

Premier point qui me plait beaucoup, on a le plaisir de pouvoir observer le mouvement de ce modèle grâce à son cadran squelette “open heart” au fond gris anthracite. Ensuite, on peut apercevoir les numéros d’index pour les minutes en gris et en noir sur la partie haute et basse du cadran.
Ce cadran possède un contour qui reprend le design de la lunette. Ce contour fait penser à une turbine d’avion, je trouve que ce rappel avec la lunette crée un effet de profondeur plutôt agréable.

Mais il y a un défaut : les aiguilles…
Deux aiguilles de couleur grise vous indiqueront les heures et les minutes et une fine trotteuse rouge vous indiquera les secondes. Les heures sont représentées par des index de forme assez classique que je qualifierai de “bâton”. Et pourquoi un défaut, vous me direz ? Parce que je trouve que cela manque de contraste. La lecture de l’heure est difficile à travers tout ces éléments relativement sombres. Et ce point est pour moi le défaut majeur de cette montre, mais je précise : uniquement dans ce coloris. Car si on regarde les autres coloris, le contraste est plus important avec des gris plus clairs. Ce qui, je pense, peut permettre d’avoir une meilleure lisibilité.

Un dernier détail, à 3 heures, on retrouve une belle forme gravée de “Avi-8”, qui me fait penser à la forme d’un cockpit d’avion. C’est une touche qui n’est pas négligeable dans ce cadran, elle apporte un petit plus au style aviateur de cette montre.

Le bracelet

Le bracelet de cette Avi-8 est un bracelet en métal. Ce dernier est gris anthracite dans la version que j’ai choisi pour cette montre.

Il a une forme plutôt classique, il n’est pas trop lourd ni très large. Ce qui procure une sensation assez agréable au poignet, on sent que le poids vient du boîtier. Cependant, le bracelet arrive avec beaucoup de maillons, je trouve. J’ai dû retirer 2 maillons pour obtenir la bonne taille, et j’ai un poignet plutôt “gros”. Et je trouve cela dommage, car sans le matériel, un aller-retour pour aller l’ajuster est obligatoire.

Avi-8 pourrait proposer un “préréglage” au moment de la commande, qui permettrait de raccourcir (ou rallonger) le bracelet et la recevoir à la bonne dimension.

Le fermoir possède une double attache, la première fermeture qui verrouille la montre, puis une sécurité par-dessus qui vient renforcer la fermeture. Sur cette sécurité, on peut apercevoir le nom de la marque gravé.

En résumé, je qualifierai ce bracelet de simple, mais efficace.

Le mécanisme

Cette Avi-8 Avon est alimentée par un mécanisme mécanique à remontage automatique, le SEIKO NH70. Seiko étant souvent utilisé par Avi-8, ce mouvement est connu pour sa robustesse et sa précision.

Le mécanisme possède une fréquence d’oscillation de 21 600 bph. Il vous permettra ainsi de lire avec précision les heures, les minutes, et les secondes pendant environ 40 heures.

Le packaging

Pour terminer, le packaging est celui qu’on retrouve maintenant dans les éditions “classiques” de chez Avi-8. Les éditions limitées ont un packaging un peu différent.

Ce packaging est plus simpliste, assez joli avec un beau tissu gris clair. Le logo de l’Avi-8 floqué sur une pastille noir, une fois soulevé on retrouve la montre. Elle est posée simplement sur son coussin au centre de la boite. Et elle est protégée de beaucoup de protection plastique, ce qui est important pour le transport.

Le packaging remplit son rôle, mais si après avoir récupéré la montre, il n’a pas d’utilité.

Conclusion

Avi-8 frappe encore avec une montre typée aviation. Cette Avon automatique est, je trouve, une belle réussite, mais pas dans ce coloris. Avec une montre comme celle-ci, qu’on peut porter tous les jours, on s’attend à avoir une bonne lisibilité de l’heure, et là, ce n’est pas le cas (dans ce coloris, je précise à nouveau).
La montre est vraiment bien travaillée, avec une très bonne finition, comme Avi-8, nous a habitué à faire. Dommage qu’il n’existe pas une version avec un bracelet en cuir, cela aurait pu être un petit plus.

Si vous recherchez une belle montre automatique, qui se porte très bien avec n’importe quelle tenue, qui est séduisante, et avec un mécanisme de bonne qualité, vous pouvez foncer !

Récapitulatif de cette Avi-8

Les plus
  • Détails bien travaillés
  • Confortable
  • Mouvement automatique

 

Les moins
  • La visibilité (Dans ce coloris)
  • La répartition du poids (Boîtier/Bracelet)
Total
3
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Article

YEMA LED - Test et avis

Next Article

OceanX Sharkmaster V - Test et avis

Related Posts