Test : Straits Foundry MV000A

Pour ce nouveau test (le 31ème déjà…) je vous propose de découvrir une montre à la fois sobre et originale.

C’est la première que je test qui dispose d’un cadran “open-heart”, c’est à dire qu’une ouverture du fond permet de voir une partie du mécanisme.

J’ai cru comprendre que vous aimiez les montres automatiques ou tout du moins mécaniques, et c’est pourquoi je vais vous proposer de nouveaux tests de belles montres au tic tic régulier.

Straits Foundry est une marque que j’avais repéré il y a quelques temps sur Instagram, et elle m’avait beaucoup plus. Elle a un look plutôt classique, mais révèle aussi une petite pointe d’originalité.

Je vous propose de découvrir le modèle MV000A, doté d’un cadran blanc, d’un boitier en acier gris chromé, et d’un beau bracelet en cuir noir.

 

La marque

Straits Foundry est une micro marque indépendante, qui propose des montres sur lesquelles ils veulent être fiers d’apposer leur nom.

Ils cultivent une communication fluide et légère, en mettant en avant des voyages, et le plaisir en général. Sur leur Instagram, vous trouverez pas mal de photos de bouteilles, et des montres mises en contexte réel. Pas question de photos “chirurgicales” trop parfaites, et loin de la réalité.

Ils ont aussi le mérite de ne pas se reposer sur un succès, et se remettent sans cesse en cause avant de sortir un nouveau modèle.

Les fondateurs ont toujours cultivé un esprit d’entrepreneur, et ce depuis leur premier âge, en vendant de la limonade au bord de la route… Aujourd’hui ils sont animé par la curiosité et les nouvelles technologies. Ces deux domaines leurs permettent de mener à bien leur processus de design, tout en respectant les traditions horlogères.

Mais passons maintenant au vif du sujet, la montre !

 

La montre

La MV000A est un modèle qui fait partie de la gamme Maiden Voyage. Cette gamme ne comporte qu’un modèle décliné en deux coloris, la Mirror et la Black PVD.

La Mirror est celle que vous découvrez ici, et la Black PVD n’a simplement que le boitier qui change : il est peint en noir.

Cette jolie montre est livrée dans un écrin de grande qualité, qui m’a a vrai dire très surpris. Elle est alimentée par un mouvement mécanique à remontage automatique japonais, de chez Miyota.

Vendue à 320€, c’est une montre intéressante. Elle n’y ni chère ni particulièrement peu chère, elle est plutôt bien située dans une fourchette de prix 300-350€.

 

Le boitier

La MV000A propose une boitier circulaire en apparence très classique. Il est sobre, élégant, discret. Il n’a en fait rien de surprenant, à part peut être sa silhouette.

Son diamètre de 40mm est plutôt contenu, elle donne vraiment l’impression d’être plus petite. Son épaisseur est modérée mais tout de même importante, avec ses 12mm. Et oui, c’est le compromis pour faire passer le mécanisme automatique…

En effet, les côtés sont légèrement galbés, de façon à donner une courbe très douce et fluide. Le dessous est couvert d’un verre transparent, qui permet de voir le mouvement automatique Miyota.

La couronne de réglage est vissée, ce qui procure une grande sensation de robustesse, mais qui nuit un peu à l’utilisation… Je m’explique.

Personnellement, je ne porte pas la même montre plusieurs jours de suite. Si vous portez une montre automatique une journée, il y a fort à parier qu’elle se soit arrêtée le (sur)lendemain. Pour la redémarrer, il faudra la remuer un peu, ou faire tourner la couronne. Du coup, en partant de ce principe, pour régler l’heure il faudra à chaque fois dévisser la couronne ! Ce n’est pas forcément long, mais c’est un peu plus compliqué pour, au final, pas grand chose.

La couronne est décorée du logo de la marque, et est élégante.

Le boitier est décoré d’un revêtement chromé, joli mais particulièrement gourmand en traces de doigts… Heureusement, la marque fourni un chiffon microfibre pour la nettoyer.

 

Le cadran

Le cadran de cette Straits Foundry MV000A est original. A première vue, il renvoie un look très classique et sobre.
Quand on regarde un peu les détails, on remarque un contraste intéressant entre la modernité des repères horaires, et le vintage des aiguilles.

Les aiguilles sont d’ailleurs bleues foncées, et reflètent légèrement la lumière. Leur forme n’est pas sans rappeler celles des montres d’antan…

Les indexes numériques utilisent une police de texte moderne et très lisible, imprimée en noir sur le fond blanc. Les petits points disposés sur la partie externe du cadran servent à indiquer les minutes, et on retrouve toutes les 5 minutes une indication temporaire.

L’ouverture sur le mouvement est placée à 7h et permet d’entrevoir un peu d’action, c’est intéressant pour une montre mécanique…

La petite trotteuse placée à 5 ajoute aussi un peu d’originalité, en partie grace à la couleur de l’aiguille, mais aussi par son emplacement. En effet, elle chevauche légèrement l’ouverture sur le mécanisme. La légère décoration qui marque le tour de cette petite seconde est léger, et est toutefois lisible.

 

 

Les bracelets

La Straits Foundry MV000A est livrée avec deux bracelets. L’entrecorne a une largeur de 22mm, qui permet de changer facilement de bracelet si vous le souhaitez.

Celui “de base” est en cuir noir, imitation alligator. Il est confortable et élégant, surtout grâce au revêtement doux qui est disposé sur le dessous. La boucle papillon permet un ajustement précis et un confort vraiment exemplaire.

Le second est un NATO très qualitatif, dont l’épaisseur m’a impressionné. Pour l’ajuster sur la montre c’est très simple grâce aux attaches rapides que la marque a choisi d’utiliser. Pas besoin d’outil pour changer, et ça se fait en quelques secondes.

Ce NATO est bleu foncé, et ses boucles épaisses sont tout en rondeurs. Il respire clairement la robustesse et sera parfait pour les périodes humides ou pour l’été.

 

Le packaging

Comme je disais en introduction, la boîte de la Straits Foundry est vraiment impressionnante. Ma compagne qui a ouvert le colis m’a d’ailleurs appelé avec un air impressionné pour me signaler que “la vache, la boite est énorme” !

Et oui, la boite est vraiment grande. Elle est en bois recomposé avec un revêtement très foncé et vernis type “meuble japonais”.

La fermeture est un peu fragile mais est en même temps efficace. C’est un petit pivot métallique qui se clipse dans son équivalent inverse (mâle / femelle).

La montre est logée sur un petit coussin en faux cuir noir élégant, et placée sur un support rigide. En enlevant ce support on découvre le second bracelet accompagné de deux pompes à attache rapide, ainsi qu’un chiffon doux gris foncé, paré du logo de la marque.

Evidemment, vous aurez aussi le droit à la carte de garantie.

 

Conclusion

Cette Straits Foundry est une bonne surprise. Vendue à 320€ c’est un bon rapport qualité prix. Ses proportions la rendent très agréable à porter, et son style vintage / classique est très réussi.

Au niveau technique, Straits Foundry a fait le choix de la fiabilité à un prix accessible en choisissant Miyota.

Livrée avec deux bracelets qualitatifs, chacun d’entre eux est utile. L’un sera bien adapté pour l’été, et l’autre pour les soirées habillées. Le packaging est très impressionnant, et permet de faire pencher la balance.

C’est une montre habillée de bonne qualité, qui, si elle vous plait, ne vous décevra pas !

 

Acheter la Straits Foundry ici (320€)

Les plus Les moins
  • Bel assemblage
  • Design sobre et élégant
  • Packaging impressionnant
  • Bon rapport qualité prix
  • Deux bracelets, c’est chouette
  • Bonne tenue de l’heure et autonomie
  • Un peu épaisse
  • La couronne vissée n’est pas vraiment pratique

BOITIER CADRAN
Taille : 40mm. Epaisseur : 11mm.
Matière : acier 316 L brillant.
Verre : saphir.
Etanchéité : 10ATM.
Couleur du cadran : blanc.
Affichage : analogique.
Complication : open-heart
BRACELET MOUVEMENT
Matière du bracelet : Cuir + NATO.
Largeur du bracelet : 20mm.
Type : boucle ardillon.
Couleur du bracelet : Noir et bleu foncé.
Type de mouvement : Automatique.
Marque : Miyota 82S5.

Galerie photo :

[Best_Wordpress_Gallery id=”9″ gal_title=”Straits Foundry”]
Total
2
Shares
1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Article

Du nouveau chez William L. 1985 !

Next Article

MONA Kourou

Related Posts