Test : Oxygen Legend Diver Automatic

Les montres font partie intégrante de ma vie, et de la mode actuelle. Loin d’être uniquement un accessoire, une montre permet de parfaire une tenue vestimentaire, et d’exprimer sa personnalité.

Il existe énormément de types de montres, et ça, vous pouvez vite le comprendre en navigant sur La Petite Trotteuse. Et il y a un type particulier que je n’ai pas encore pu vous présenter, il s’agit des montres de plongée…

Simplement parce que je ne suis pas plongeur, et surtout parce que je n’avais pas encore eu l’occasion d’en tester une… C’est désormais chose faite !

La marque Oxygen vous a déjà été présentée dans un autre article, ou je parlais du modèle City Mario, une montre classique vintage, que j’adore porter à mon poignet.

Comme la collaboration a été efficace et que j’ai beaucoup apprécié le premier test, j’ai la chance de pouvoir vous proposer ce second essai, celui de la Diver Automatic, coloris “Moon”.

Une montre dite de plongée, automatique, vendue à 369€.

 

La marque

Je vous ai déjà présenté la marque dans mon premier test, donc je ne vais pas tout rappeler…

Pour rappel, Oxygen Legend est une marque française qui a débuté en 1950 avec une montre de plongée ! Donc forcément, on s’attend à de la qualité… Presque 67 ans pour peaufiner une montre, c’est plutôt correct !

Ce qui est étonnant, c’est que pendant 8 ans cette marque était commercialisée uniquement à bord des avions de ligne, notamment chez Air France. Ce sont ces 8 ans qui ont relancé la marque et lui ont apporté une belle notoriété.

lapetitetrotteuse-oxygenlegenddiver-0374

La montre

Plongée vous dites ? Peut-être vous posez-vous la question de savoir ce que ça veut dire ? Et bien en fait c’est assez simple.

Une montre de plongée respecte au moins un standard important, l’étanchéité. Ici c’est OK, puisqu’elle est étanche à 10ATM, soit 10 fois la pression atmosphérique. Largement suffisant pour de la plongée en eau peu profonde.

Aussi, une montre dite de plongée doit être très lisible, de façon à pouvoir offrir à son porteur une lecture instantanée, et précise. Ce type de montre se distingue aussi par la présence d’une lunette rotative, qui permet de mesurer le temps passé sous l’eau.

Grosso-modo, c’est tout. Avec ces quelques critères, vous aurez une montre suffisante pour l’utiliser en nageant. Attention toutefois, pas question de faire de la plongée en eau profonde (avec bouteilles) avec une telle montre. Optez plutôt pour du 20ATM minimum.

Le bracelet doit aussi être pensé pour resister à l’eau, et particulièrement à l’eau de mer salée.

lapetitetrotteuse-oxygenlegenddiver-0386

Le boitier

Cette Oxygen Legend Diver a un boitier qui est très typique des montres de plongée. Il est simple, rond, et les cornes d’attache du bracelet son épaisses.

Le traitement du boitier est intéressant, il est entièrement brossé mais reflète légèrement la lumière, ce qui est un très bon point puisque la montre saura se faire remarquer.

La lunette est très présente, et est un plaisir à utiliser. Elle est uni-directionnelle, elle ne tourne donc que dans un sens, dans le sens anti-horaire. Elle est décorée d’un revêtement noir mat, lui même paré de quelques indexes discrets mais bien visibles. La présence de l’étoile du logo de la marque a 12h est un clin d’oeil bien vu, que je n’avais pas encore remarqué chez les autres constructeurs.

Cette lunette est crantée tout autour, ce qui permet de l’utiliser facilement et sans erreur. Son déplacement est fluide et “propre”, on n’observe aucun jeu dans son mouvement.

En ce qui concerne la couronne de réglage, elle est un peu à l’image de la lunette : facile à utiliser et pensée dans les détails. Sa forme est traditionnelle, mais on trouve à son extrémité une petite étoile en gaufrage léger.

L’arrière du boitier est transparent, et permet de voir une grande partie du mécanisme de cette Diver. Dommage, le travail de la masse oscillante est faible, cela perd un peu de son charme… Bon, c’est un problème sans vraiment l’être, puisqu’une fois au poignet on ne voit plus le fond…

lapetitetrotteuse-oxygenlegenddiver-0390

Le cadran

Le cadran de cette Diver est exactement comme il est sur les autres montres de plongée, et c’est un bon point. Effectivement, on retrouve la même lecture que sur les montres concurrentes.

Cela pourrait paraître dommage, mais c’est finalement intelligent. Si les montres de plongée ont toutes ce dessin, c’est parce qu’il est efficace et très lisible.

Ce cadran dispose d’indexes en pastilles rondes luminescentes, placées à toutes les heures sauf aux extrémités. La date est ajoutée à 3h, comme sur la Seiko 5 que j’ai testé ici.

On trouve à 12h, 6h et 9h un index numérique, qui permet d’orienter facilement la montre.

Le logo est placé à 12h et se veut assez discret malgré sa taille légèrement imposante. Comme sur la City, on a un rappel de la référence de la montre sous le logo. C’est à 6h que l’on trouve le plus d’informations, avec notamment l’étanchéité, ainsi que le rappel de “l’automatisation” du mouvement.

C’est un cadran épuré, extrêmement lisible, qui dispose de plus d’un rappel de chaque minute sur un disque fin à l’extérieur du cadran.

Les aiguilles argentées sont munies d’un revêtement luminescent, qui permet de bien contraster avec le fond très sombre. Leur forme est un peu “à l’ancienne”, petit clin d’oeil aux origines de la marque.

La trotteuse est très précise, et se déplace avec un mouvement fluide et lisse, comme sur toutes les montres automatiques. Sa pointe en flèche indique très précisément la seconde, et sa petite pastille ronde à l’extrémité lui donne un peu de contrepoids visuel.

lapetitetrotteuse-oxygenlegenddiver-0377

Le bracelet

Des montres, j’en ai. J’en ai testé beaucoup, manipulé beaucoup, et je n’avais jusque là jamais été aussi surpris par un bracelet fourni avec la montre. Je précise que les bracelets achetés à part ont bien souvent une qualité supérieure à ceux fournis avec la montre.

Ce bracelet en cuir de vachette se veut rigide à souhait, épais, robuste, et son revêtement très légèrement brillant est sublime. Ses surpiqures ivoire ajoutent au marron du cuir un peu de charme.

Ce qui est vraiment amusant avec ce bracelet, c’est que les boucles pour fermer le bracelet sont les mêmes que celles que l’on trouve sur un bracelet NATO ! C’est vraiment très agréable à utiliser, et le bracelet une fois logé, ne bouge plus d’un poil !

Les nombreuses perforations le rendent facile à ajuster.

Ce bracelet mérite une ovation tant il est bien construit et inspire confiance.

lapetitetrotteuse-oxygenlegenddiver-0395

Le mouvement

Oxygen Legend a choisi de faire appel au géant japonais Miyota pour alimenter sa montre.

C’est un bon choix, efficace et à prix réduit. Miyota propose d’excellents mécanismes automatiques qui assurent une bonne durée de vie, et une bonne précision.

Toutefois, j’ai deux petits bémols.

Le bruit émis par le mouvement de la masse oscillante est vraiment important. Quand vous portez votre main à votre visage (pour vous gratter la barbe par exemple), vous entendez le bruit émis par le mouvement de cette masse. Bien que ça ne soit pas tellement gênant, cela nuit un peut à l’image un peu “haut de gamme” de la montre.

Aussi, le travail visuel de la masse oscillante est peut-être un peu faible, j’aurais apprécié un peu plus de travail sur ce poids rotatif.

 

Le packaging

Je n’avais pas pu vous en parler lors du test de la City Mario, et c’est donc l’occasion !

Oxygen Legend mise sur un bon rapport qualité / efficacité / prix. C’est une simple boîte en carton épais et rigide, qui est entourée d’une surboite.

Les deux sont bleu foncé, et décorées de détails argentés. Le look de cet emballage annonce la couleur directement : une montre de qualité, et qui se place dans le haut du panier des montres accessibles.

J’aurais aimé un rappel des origines françaises de la marque, comme un petit liseré bleu-blanc-rouge… Mais ça, ça ne regarde vraiment que moi !

 

Conclusion

Oxygen Legend avait déjà laissé en moi une bonne impression, et elle s’affirme un peu plus ici avec cette Diver Automatic.

Cette montre est très bien assemblée, elle reprend les codes connus des montres de plongée et est pourvue d’un bracelet d’une qualité redoutable.

Alimentée par un mouvement mécanique à remontage automatique Miyota, elle saura vous donner l’heure de manière précise et fluide, ainsi que la date. C’est une montre très lisible et agréable à porter, qui s’associera avec n’importe quelle tenue.

Si vous cherchez une bonne montre de plongée et que vous souhaitez sortir un peu des marques surpopulaires, optez pour cette Oxygen Legend Diver Automatic !

Acheter la Oxygen Diver Automatic ici (369€)

Les plus Les moins
  • Qualité d’assemblage remarquable
  • Look élégant, qui correspond aux codes des montres de plongées
  • Bonne étanchéité
  • Lecture très facile
  • Remontage à la couronne
  • Bracelet parfait
  • Le mouvement de la masse oscillante du mécanisme est très bruyant.

boitier
BOITIER
cadran
CADRAN
Taille : 42mm. Epaisseur : 11mm.
Matière : Acier inoxydable.
Verre : minéral bombé.
Etanchéité : 10ATM.
Couleur du cadran : noir.
Affichage : analogique.
Complication : dateur double.
bracelet
BRACELET
mecanisme
MOUVEMENT
Matière du bracelet : cuir.
Largeur du bracelet : 20mm.
Type : boucle ardillon.
Couleur du bracelet : marron foncé.
Type de mouvement : automatique.
Marque : Miyota

Galerie photo :

[Best_Wordpress_Gallery id=”4″ gal_title=”Oxygen Diver”]
Total
37
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Article

MHD, une marque pour les amoureux d’automobile

Next Article

MOSKITO, la montre pour cyclistes

Related Posts