Test : Klokers Klok 01

Voilà un petit moment que j’en parle, de cette Klokers… Je suis un amoureux du design, et surtout de l’originalité. Klokers est une marque qui me tenait vraiment à coeur de tester, et, au moment où je vous écris cet article (on est vendredi, et il est 6h37), j’en suis toujours aussi fan.

Peut-être l’avez-vous remarqué si vous suivez les différents épisodes de l’Instant Trotteuse, je vous annonce depuis quelques semaines que je vais vous proposer ce test.

Si j’ai mis aussi longtemps, c’est parce que c’est une montre vraiment spéciale, et que je voulais vous proposer un test vraiment spécial lui aussi.

Habituellement, le test est assez facile à rédiger. Je porte la montre, la regarde, l’examine sous toutes ses coutures, et je vous écris mes quelques mots… Là, je ne pouvais pas me contenter d’un test simple, et c’est en me mettant cette “pression” que j’ai eu du mal à me lancer dans la rédaction de cette review.

Et après quelques temps à mon poignet, il est temps de vous proposer de découvrir cette Klokers Klok-01, une magnifique montre à quartz, d’origine suisse, et vendue aux alentours de 400€.

Klokers, une marque qui mise sur innovation et design

Klokers est une marque née sur la frontière franco-suisse, entre Annecy et Eysins. A l’origine, on trouve Nicolas Boutherin et Richard Piras, deux passionnés d’horlogerie et de design.

Pour reprendre leurs mots :

klokers est né de rencontres.

Nicolas Boutherin a construit sa carrière dans des domaines variés, allants de l’innovation aux médias, en passant par le dessin animé et les produits de luxe. Il est désormais directeur artistique de la marque, et mets en place une autre idée de la conception du temps. On verra ensuite que ça se voit bien dans le design de leurs montres !

Richard Piras est quant à lui un spécialiste des technologies, puisqu’il a travaillé sur les véhicules électriques, l’aéronautique et le médical. Il contribue à une action toute particulière : repousser les limites de l’horlogerie traditionnelle suisse.

C’est après leur rencontre et de multiples échanges que les deux entrepreneurs remarquent leurs valeurs communes, et leur passion pour le changement, et surtout l’adaptation aux nouveaux besoins, et aux nouvelles exigences.

Klokers apparait alors sur le célèbre site de financement participatif Kickstarter.

C’est en Septembre 2015 que la marque se dévoile au public, et dévoile surtout ses montres, qui empruntent rapidement un chemin que beaucoup envient : celui du succès.

Les visiteurs du site pré-commandent directement leur modèle numéroté, et sont livrés en Février 2016. La distribution classique en magasin voit le jour en même temps, tout comme la vente sur leur e-shop.

Ce que l’on peut retenir de Klokers, c’est avant tout un esprit d’innovation, et de modification des choses. Les deux créateurs ont lancé la marque pour apporter une différence à l’horlogerie, différence qui fait probablement aujourd’hui leur fierté, puisque la marque est populaire, et appréciée.

 

La montre

Si il y a quelque chose qui saute aux yeux avec cette Klok-01, c’est bien son design. Certains choisissent une montre pour ses caractéristiques, d’autres pour son prix, et d’autres pour son design.

L’avantage avec celle-ci, c’est qu’elle ravira toutes ces personnes… ou presque. Et oui, le design de cette Klok-01 est spécial, original, et non conventionnel. Evidemment, elle ne peut pas plaire à tout le monde, surtout qu’elle s’éloigne clairement des standards horlogers que l’on connait.

Personnellement, c’est un véritable coup de coeur. Elle me convient parfaitement, je suis particulièrement amoureux de son look hors du commun mais élégant, et surtout de son originalité. J’ai toujours été attiré par les objets qui remplissent un rôle que d’autres remplissent, mais différemment, et en mieux. La touche d’originalité en quelques sortes…

Le boitier

La Klok-01 propose un boitier circulaire, plutôt simple, mais pas dénué de détails travaillés.

Pour commencer, je ne peux pas passer à côté de son dessous. L’arrière du boitier n’est vraiment pas banal. On retrouve sur ce boitier le système d’attache du bracelet, breveté et propre à Klokers.

L’arrière du boitier est en acier brossé, et décoré des quelques inscriptions sur l’étanchéité, et sur le geste à faire pour séparer la montre du bracelet (j’y reviendrais).

Les côtés du boitier sont chromés, et attirent pas mal les traces de doigts. Cependant, malgré cette facilité à salir le boitier, il se nettoie vraiment bien. Pensez à un petit chiffon microfibre sec, ça fera largement l’affaire.

La couronne de réglage est placée à 3h, et se révèle très pratique à utiliser. Elle est fine et décorée du logo de la marque. On trouve sur le coté gauche, vers 8h, un bouton rouge. Celui-ci permet de décrocher la montre du bracelet.

Le boitier est couvert d’un verre en polymère transparent. Celui-ci peut se rayer facilement (je ne l’ai pas encore abimé, mais je suis très prudent), mais peut surtout se restaurer rapidement ! Une vidéo qu’a tourné la marque l’explique, vous la trouverez ici :

Notez que Yannick Girardin a tout de même de l’audace, pour frotter une montre à 400€ sur un joli gros caillou bien rugueux… Avec un tube de Polywatch à 5€, vous ferez des merveilles.

Le verre intègre une lentille de grossissement au niveau de 12h, qui est décorée en son centre d’un trait rouge qui permettra de lire l’heure facilement.

 

Le cadran

Sur n’importe quelle montre, le cadran est LA pièce maitresse dans le design de la montre. Ici, c’est à tout niveau. Il révèle évidemment un look très spécial, mais aussi une belle prouesse technique, sur laquelle je reviendrais ensuite.

La Klok-01 utilise un système de disques concentriques pour afficher l’heure.

Les disques blanc nacré tournent autour d’un unique pivot central, et le trait rouge à 12h permet une lecture facile. Attention toutefois, il vous faudra quelques temps avant d’être aussi rapide à lire l’heure que sur une montre au cadran traditionnel.

Le cadran de la Klok-01 est inspiré d’un instrument de mesure ancien, la règle à calcul circulaire. Elle en reprend les couleurs, et surtout l’idée des cercles concentriques parés de multiples graduations.

Si je devais émettre une unique critique sur le cadran, je dirais que la lisibilité aurait pu être encore meilleure avec des indexes différents, plus marqués suivant l’information : minute, ou heure.

Ici, les graduations ont des tailles différentes, mais je trouve leur différence visuelle trop faible pour lire instantanément l’heure (tout au moins au début). Seuls les 12 et 00 sont soulignés d’une couleur contrastée, et c’est très utile pour lire l’heure rapidement.

Le cadran est surplombé d’une pastille jaune (sur ma version) au centre du verre, qui permet de maintenir tout ce mécanisme, et d’ajouter un peu de couleur. Elle est aussi disponible avec la pastille bleue, ou encore grise foncée.

Ce qui est un peu dommage finalement, avec ce si joli cadran, c’est le manque de précision dans les ajustements. J’imagine bien que l’aspect technique a dû jouer un rôle très important, mais la différence d’écart entre les cercles est bel et bien visible. Sur une montre à 100€, j’aurais fait l’impasse. Là, je ne peux pas.

 

Le bracelet

D’habitude, le bracelet, je n’en fais pas des caisses. Je me dis “bon, il est pas fou, mais ça se remplace“, ou alors “il est très beau, mais rien de vraiment formidable“… Alors que là, je suis obligé d’entrer dans le fabuleux monde de la “foison des détails”.

Klokers a mis au point un fabuleux système d’attache pour ses montres.

Les deux modèles, la Klok-02 et la Klok-01 – que je test ici si vous n’avez pas suivi – sont dotés d’une patte d’attache, à l’arrière du boitier. Cet emplacement a une forme de T, et s’utilise extrêmement simplement.

Le boitier se glisse dessus, et à 90% de sa course, est attrapé par un aimant solide et efficace. Le boitier est solidement attaché sur le bracelet (encore heureux) et les ajustements sont excellents.

Pour séparer les deux, une simple pression sur le bouton rouge placé sur la gauche du boitier, un petit mouvement de glisse et hop, vous vous retrouvez avec un côté un objet à 280€ dans la main droite, et un objet à 120€ sur le poignet gauche…

280€ ? 120€ ? Je vous entend vous demander de quoi il s’agit !

Vous avez bien lu 120€, et ce prix, et bien c’est la valeur du bracelet. C’est énorme. Beaucoup de marques proposent des bracelets d’excellente qualité à 80€ voire plus, mais 120€ pour un bracelet en cuir “basique”, c’est très onéreux.

Certes, il est doté du système d’attache décrit ci-dessus, certes il est confortable et, certes, il est joli. Mais 120€… Comment vendre une montre dont les principaux atout sont son design et son transformisme qui rendrait Arturo Brachetti jaloux quand un simple accessoire supplémentaire coûte un dixième de SMIC

Et encore, je ne parle pas du bracelet double tour qui coûte 30€ de plus…

Le pire dans tout ça, c’est que la montre est vraiment sympa. Elle est superbe, élégante, originale, très confortable… Mais ce prix démesuré est d’après moi une grosse tâche par dessus le tout.

La montre est du coup un peu dévalorisée, puisque d’après un calcul mathématique faisant intervenir les meilleurs mathématiciens de la planète et c’est peu dire, 400€ – 120€ de bracelet, fait descendre le prix du boitier à 280€… Même si on sait bien que Klokers ne dépense pas 120€ par bracelet, ça fait quand même un peu mal à son petit coeur. Et oui, je suis un homme au coeur tendre !

Ceci étant dit, le bracelet est qualitatif, le cuir du miens est vraiment joli, et le tout se révèle confortable, léger, et visuellement parfait. Simplement, j’envisageais l’achat d’un second bracelet orange, et je vais passer mon chemin.

Sur ma version noire mat, le cuir est donc noir mat, et la surpiqure est gris foncé. Elle ne tranche que très légèrement avec le noir du bracelet, et c’est très bien comme ça. Au centre, près de l’attache, on trouve deux points de couture rouge.

Vous pourrez aussi opter pour d’autres couleurs, et des accessoires pour votre Klok-01. Elle pourra se transformer en horloge de bureau, ou encore en montre à gousset.

 

Le confort

S’il y a un point sur lequel je suis intransigeant, c’est le confort.

Quand j’ai reçu ma Klokers Klok-01, je l’ai immédiatement sortie de sa boite et enfilée à mon poignet. Je voulais vraiment voir ce que ça faisait de l’avoir au bras, et mon excitation a été rapidement trempée d’une sorte d’angoisse.

Quand on dépense une belle somme comme ça, la moindre frustration prend des proportions démesurées.

En fait, la montre est confortable. Là dessus, je n’ai rien à signaler. Elle est légère, sa forme galbée se faufile bien sous les manches de chemises… mais !

Quand je l’ai placée pour la première fois au poignet, le boitier était décalé vers le haut. En regardant la montre d’en face, elle était légèrement décalée, et ça, ça me rend fou. Ce n’est pas un bracelet que vous pouvez ajuster aussi facilement que celui d’une autre, à cause de la plaque en métal qui maintient le boitier.

Cependant, après quelques jours au poignet, je m’y suis fait, et elle aussi. Je pense que la rigidité du cuir fixé sur la plaque métallique s’est amoindrie, et c’est bien mieux ainsi. Maintenant elle est très bien placée sur mon bras, et je prend vraiment beaucoup de plaisir à la porter.

Le mouvement

D’habitude, avec les montres à quartz, je ne m’attarde pas tellement. C’est un petit assemblage d’électronique, une bobine de fil de cuivre, une pile, et hop, ça tourne.

Là, c’est un poil plus que ça.

Klokers a du mettre au point tout un système de micromoteurs pour pouvoir actionner le mouvement des disques. D’ailleurs, les disques sont rétrogrades, ils tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

La technologie est donc au rendez-vous.

Malheureusement, comme c’est un système breveté, je ne peux pas vous montrer de schéma, et je n’ai pas tellement envie d’ouvrir la mienne pour voir ce qui s’y passe…

 

Le packaging

Après accord avec le vendeur, j’ai reçu la montre sans son packaging. Toutefois, je me suis renseigné pour vous (et oui, je suis comme ça).

La montre est livrée “en kit” dans une petite boite en carton, et est évidemment accompagnée des papiers de base : notice, et carte de garantie.

Les couleurs choisies sont justes, et restent dans l’ambiance globale de la simplicité.

Rien de vraiment fou donc, mais une boite qui fait bien son travail, et qui est plutôt jolie !

 

Conclusion

Ce n’est pas facile de conclure, je pourrais en parler des heures de cette Klokers Klok-01…

Malgré un prix de (second) bracelet élevé, et des ajustements qui laissent à désirer au niveau des disques du cadran, c’est une excellente montre. C’est même une de celles que j’ai qui me procure le plus de plaisir à sortir du tiroir.

Elle est vraiment belle, elle est originale, confortable, et… vraiment pas banale.

Si vous êtes prêts à passer à l’acte d’achat d’une montre design et originale, dirigez-vous vers cette Klokers. Elle vous ravira autant que moi.

Si vous en avez envie (et les moyens) vous pouvez opter pour des accessoires supplémentaires, comme un petit support en cuir, pour placer votre Klok-01 sur votre bureau.

Acheter la Klokers Klok-01 ici (399€)

Les plus Les moins
  • Un design unique qui fait tourner les têtes
  • Une belle construction, malgré quelques défauts
  • Le système d’attache est génial
  • Les couleurs sont choisies avec goût
  • Très confortable
  • Accessoires supplémentaires intéressants (mais chers)
  • Un peu chère quand même
  • Le bracelet supplémentaire est trop cher
  • L’assemblage des disques est moyen

boitier
BOITIER
cadran
CADRAN
Taille : 44mm. Epaisseur : 11,5mm.
Matière : composite métal-polymères.
Verre :polymère transparent avec lentille de grossissement intégrée.
Etanchéité : 3ATM.
Couleur du cadran : blanc.
Affichage : analogique.
Complication : disques concentriques.
bracelet
BRACELET
mecanisme
MOUVEMENT
Matière du bracelet : cuir.
Largeur du bracelet : 20mm.
Type : boucle ardillon.
Couleur du bracelet : noir mat.
Type de mouvement : Quartz.
Marque : Klokers modifié, micromoteurs

Galerie photo :

 

[Best_Wordpress_Gallery id=”6″ gal_title=”Klokers”]
Total
1
Shares
3 comments
  1. Bonjour,
    J’ai acheté un Klokers Klok 01 début juillet 2017, bien que rarement porté, et toujours avec précaution, les cadrants se sont désynchronisé entre eux !
    Attention : La belle est fragile ! (ou pas fiable ?). Dommage pour une très belle montre, bien fini, agréable à regarder et à porter. J’ai contacté Klokers : pas de réponse !. Un peu triste car j’ai envie d’y croire a cette nouvelle marque. Jean-Rémy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Article

Straton Syncro

Next Article

2(X)IST NYC Watch

Related Posts