Le retour de Withings avec la Steel HR Sport

Vous le savez, à La Petite Trotteuse, on est pas franchement fan des Smartwatch. Pour la faire courte, je vous dirais simplement que je ne suis pas le public visé par une Smartwatch.

Mais j’aime assez faire la différence (peut-être non judicieuse) entre une Smartwatch et une montre connectée. Alors qu’une Smartwatch affiche un écran numérique et du coup un système d’exploitation dédié, une montre connectée affiche de vraies aiguilles.

Je suis plus sensible à une montre qui affiche avant-tout l’heure, plutôt que des notifications Facebook, emails ou autre, comme le ferait une Smartwatch. Bref.

Nokia-Steel-HR-Sport_9

Withings, la marque française iconique dans le domaine des objets connectés a été rachetée par le groupe Nokia, et redevient indépendant en 2018. Indépendante juridiquement je n’en sais rien, mais en tout cas leurs produits vont récupérer l’appellation “Withings”. C’est une histoire un peu compliqué, on va donc se concentrer sur ce qui nous intéresse, la montre.

La Steel HR Sport est une nouvelle née dans la famille des montres connectées.

Visuellement, elle n’a pas grand chose de très original, à part peut-être sa lunette décorée de gravures des indexes minutes. Elle n’est pas moche du tout, soyons clairs, mais elle n’a pas une originalité hors pair.

Son cadran est quant à lui très soigné, avec un fond noir ou blanc, un petit compteur à aiguille à 6h qui vous indique votre progression de la journée sur une échelle de 100%. On trouve à 12h le coeur de l’aspect connecté, à savoir un petit écran OLED rond, qui affiche le rythme cardiaque, le nombre de pas, et vos notifications.

Les indexes horaires sont nets et modernes, et permettent une lecture instantanée, surtout que les deux aiguilles sont bien contrastées et leur extrémité rouge ajoute une pointe de sportivité.

Nokia-Steel-HR-Sport_4

Sur le côté du boitier, le bouton permet d’activer des actions, et d’utiliser l’écran de la montre. Le diamètre de 39,6mm et l’épaisseur de 13mm font d’elle une montre relativement compacte.

Elle est livrée avec un bracelet en silicone noir perforé, et vous pourrez opter pour d’autres bracelets. Ceux-ci sont toutefois un peu chers (je trouve), puisqu’il faut compter une cinquantaine d’euros pour la version cuir.

L’autonomie de 25 jours est plutôt correcte, bien qu’elle ne soit pas forcément la meilleure. Notez que pour la recharger, il suffira de passer par le petit support magnétique.

Elle est en vente au prix de 199€ ici même.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Article

Les plongeuses de chez Marnaut

Next Article

Test : Baltic Bicompax

Related Posts